Autres

    Mondial 2022: Comment pallier une éventuelle absence de Sadio Mané ?

    Métronome de l’équipe nationale du Sénégal, Sadio Mané pourrait rater la Coupe du monde au Qatar (20 novembre – 18 décembre 2022) à cause d’une blessure à la tête du péroné droit à dix jours du début de la compétition. Sans Mané pour sa troisième participation à une Coupe du monde, le Sénégal va devoir « redoubler d’efforts » pour rester compétitif. Mais l’entraîneur des « Lions » a encore plusieurs possibilités pour pallier l’absence de son meilleur buteur.

    Le Sénégal retient son souffle. Sadio Mané s’est blessé à la tête du péroné droit lors de la victoire (6 – 1) en championnat contre le Werder Brême. « Il sera absent pour le match de Bundesliga contre Schalke ce samedi. D’autres examens suivront dans les prochains jours. Le Bayern Munich sera en discussion avec le staff médical de la Fédération sénégalaise de Football », a expliqué le club bavarois sur son site.

    Ce communiqué permet au peuple sénégalais de garder l’espoir de voir Mané prendre part à la Coupe du monde Qatar. Mais l’attaquant des « Lions » pourrait rater la messe du football mondial comme l’a annoncé L’Équipe.

    Présent en équipe nationale depuis mars 2012, l’attaquant formé par Génération Foot a fini de s’imposer comme le meilleur joueur de l’histoire du foot sénégalais.

    Sadio impliqué sur 52 des 126 buts de l’équipe du Sénégal

    Véritable leader de l’attaque des « Lions », l’ancien attaquant de Liverpool est devenu le joueur le plus utilisé par Aliou Cissé en termes de temps de jeu avec 5 676 mn en 68 matchs, selon le quotidien sportif « Stades ».

    Sadio Mané a inscrit 34 buts en 93 sélections et 28 depuis qu’Aliou Cissé est sur le banc. L’attaquant des « Lions » est donc impliqué sur 52 des 126 buts de l’équipe du Sénégal depuis la prise de fonction de Cisse, en mars 2015.

    L’absence du meilleur buteur de sélection pourrait contraindre le sélectionneur national à revoir ses plans dans l’animation offensive de son équipe. D’après le journaliste sportif, Babacar Ndaw Faye différents schémas s’offrent au sélectionneur.

    #image_title

    « Il y a des possibilités qui s’offrent à lui. D’abord, s’il décide de garder les mêmes dispositifs, il y a quelqu’un comme Bamba Dieng qui peut éventuellement jouer à gauche. S’il venait à changer de dispositif, il aurait plusieurs autres possibilités comme passer en 4-2-3-1, c’est le système auquel on avait démarré la CAN avec Sadio Mané en position axiale », a fait savoir le rédacteur en chef du site Emedia.

    Cette fois-ci, poursuit-il, il s’agirait de mettre quelqu’un comme « Iliman Ndiaye dans cette même position tout en faisant glisser Ismaila Sarr à gauche et donner le couloir droit à Krépin Diatta ».

    De l’avis du journaliste sportif, il y a une autre possibilité de mettre une défense à trois avec des pistons. « Dans ce cas on aurait pourquoi pas une défense à trois avec Fodé Ballo-Touré et Sabaly sur les côtés, un milieu renforcé et un duo en attaque ».

    « Avoir un système de jeu évolutif et adaptable à des profils différents de joueurs »

    L’équipe nationale du Sénégal s’est bien comportée sans Sadio. L’attaquant  n’a raté que 12 matchs sous l’ère Cissé. Dans les rencontres qu’il a manquées, les « Lions » présentent un bilan positif (7 victoires, 4 nuls et 1 défaite).

    S’agissant du comportement tactico-technique de l’équipe nationale au cas où Sadio Mané ne jouerait pas, le journaliste Ayoba Faye, trouve que c’est « désolant que ce soit un débat dans un effectif aussi riche que celui du Sénégal avec ses potentialités diverses et de qualité ».

    Selon lui, une équipe de football ne tourne pas autour d’un seul joueur. « On doit avoir affaire à un système évolutif et adaptable à des profils différents de joueurs. Aliou Cissé est tombé sur une génération en Or. De 2015 à aujourd’hui, il a beaucoup tâtonné sans jamais réussir à asseoir un système qui puisse nous valoir un fond de jeu (…) ».

    Pour Ayoba Faye, c’est ce même problème qui risque aujourd’hui de porter préjudice à l’équipe. « C’est triste, mais la réalité est que nous ne comptons pas sur un système de jeu pour gagner contre nos adversaires. Nous misons tout sur le génie de nos joueurs. Tout simplement parce que le coach qui est là est tactiquement très limité », a indiqué l’ancien rédacteur en chef de PressAfrik.

    Sans l’indispensable et l’incontournable Sadio Mané, nul doute qu’ Aliou Cissé dispose de plusieurs options pour pallier son absence. Il doit donner plus de responsabilités aux joueurs offensifs à l’instar d’Ismaïla Sarr, Bamba Dieng et Krépin Diatta pour espérer au moins une qualification au second tour à la Coupe du monde.

    Le Sénégal est logé dans le groupe A en compagnie du Qatar, des Pays-Bas et de l’Équateur.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,391SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs