Autres

    Dakar : le cinéma tente de résister à la concurrence Netflix

    Au Sénégal, on assiste de plus en plus à l’inauguration de salle de cinéma. Après Canal Olympia, le Complexe Sembène du Magic Land et Pathé Cinéma, voilà le Groupe Teylium qui arrive avec un ensemble de 3 salles de 810 places au total, logées au cœur du centre commercial Sea Plaza. Mais depuis quelques années, de nombreux téléspectateurs dans le monde accordent beaucoup d’intérêt pour les plateformes de films en streaming. Parmi eux, un logo représentant une lettre « N » en rouge dans un fond noir et un son bien spécifique à lui pour dans chaque début de films ou de séries, il s’agit bien de Netflix un service de streaming proposant plusieurs variétés de programmes ayant à son compte environ 223 millions d’abonnés dans le monde.

    Malgré cette évolution technologie, le cinéma tente tout de même à résister à la concurrence. Invraisemblablement, lorsque la question est posée, les avis sont très souvent partagés. En effet, en interrogeant quelques personnes à Dakar, la préférence se tourne sur Netflix pour la possibilité de regarder un film chez soi. C’est ce dit Divin, un étudiant de 23 ans. « Je préfère Netflix, car pour voir un film je ne vais pas me déplacer pour aller dans un endroit avec des gens ».

    Pour d’autres, la préférence se joue au niveau des avantages qu’offre la plateforme, comme Maty jeune sénégalaise se confie.

    « J’utilise plus sur Netflix, parce qu’il propose un large choix de programme du monde sans interruption de publicité et aussi le fait que je puisse partager mon compte avec mes amis et ma famille », déclare-t-elle.

    Or, pour une toute autre catégorie de personnes, les cinémas semblent rester le choix par excellence quant aux effets sentis. Voilà ce que pense Frédérique, avocate. « En réalité je suis vieille. Donc je préfère le cinéma, car ça capte beaucoup plus mon attention jusqu’à la fin ».

    Aussi, faut-il ajouter que tout établissement ne peut pas tourner correctement douze mois dans l’année, les périodes jouent beaucoup, durant les avant-premières il y aura plus d’affluence et les prix augmenteront, de même que durant les vacances, l’affluence baissera pendant la rentrée scolaire.

    Assane, le responsable du cinéma Ousmane Sembene de Dakar dit ne pas vraiment sentir la concurrence avec Netflix, car son cinéma aussi « offre un large choix de programme de films pour passer du bon temps et vivre de bon moment en groupe ».

    Par Ludmila Lengogha (stagiaire)

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,391SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs