Autres

    Baisse des prix: voici les sanctions prévues pour les récalcitrants

    La Direction du Commerce Intérieur qui a procédé, ce lundi à la campagne de contrôle des nouveaux prix fixés par le chef de l’État, n’a pas été tendre avec tous les commerçants qui refusent de se soumettre aux mesures prises. Après avoir opéré à des saisies, il a dévoilé les sanctions prévues pour les récalcitrants.

    « Nous venons de démarrer les opérations de contrôle, de vérification et d’application des nouveaux prix issus des mesures qui ont été pris par le président de la République concernant la baisse des prix de certains denrées de première nécessite et des tarifs de certains services. Nous avons commencé par les secteurs du détail, pour voir en termes d’application, si les commerçants respectent les prix. Nous avons constaté que sur le riz, l’huile, les prix sont respectés. Par contre sur le sucre, il y a des cas de pratique de prix illicite que nous avons constaté. Les éléments de justification des prix que nous avons obtenus des commerçants, c’est de nous dire qu’ils ont acheté à l’ancien prix, un stock qui n’est pas encore épuisé. Cet argumentaire ne tient pas dès l’instant que des mesures de la baisse ont été annoncées depuis », a déclaré Omar Diallo Directeur du Commerce Intérieur.

    Mieux rappelle M. Diallo : « En termes de renoncement, l’Etat a fait d’énormes efforts sur ces produits, pour qu’on puisse avoir ces baisses. Les subventions qui ont été faites et les mesures de soutien au prix qui ont été prises dans l’ordre de 150 milliards de F CFA, nous ont permis aujourd’hui d’avoir des baisses de moyen de 25 F CFA sur le riz, de moyen de 25 F CFA sur le sucre et pratiquement de moyen de 100 F CFA sur l’huile. Aujourd’hui, l’application ne devrait souffrir d’aucune difficulté au niveau des commerçants détaillants. Vu que nous avons fini de remettre en place les stades de commerces, import, grossisse, demi grossisse, et les marges des détaillants qui leur reviennent de droit ont été rétabli. Notamment sur le riz ou le commerçant détaillants gagnent 15.000 F CFA la tonne soit 750 F CFA le sac. Sur le sucre, ils gagnent 25.000 F CFA sur la tonne soit 25 F CFA pour chaque kg. Et sur l’huile le commençant gagne sur chaque bidon 500 F CFA. À ce niveau-là, les détaillants ont été largement pris en compte dans les nouvelles structures des prix ».

    Par ailleurs, M. Diallo se dit intransigeant par rapport à l’application des mesures sur le terrain. « Nous avons procédé à des saisies notamment sur du sucre, et d’autres produits qui n’ont pas fait l’objet d’un respect des prix. C’est sur le sucre cristal que nous avons constaté le plus de cas de pratique illicite. Les gens sont dans un minimum de 650 à 700 F CFA alors que le prix homologué est à 575 F CFA. Dans ces cas de figure, non seulement, nous verbalisons, mais nous procédons dans le cadre de saisie au retrait de ces produits entre les mains du détenteur. Maintenant, il faut qu’on veille à ce que des sanctions exemplaires leur soient appliquées. Nous avons d’abord une sanction pécuniaire de 100 mille à 200 millions de F CFA, et même des peines privatives de liberté de 1 à 3 mois maximum. La troisième sanction, nous confisquons le gain illicite que vous avez accumulé du faite de l’augmentation du prix. Soit vous payez, soit ont vous remet au Procureur de la République », a notifié Omar Diallo.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,390SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs