Autres

    Engrossée, l’étudiante étrangle son bébé et le met dans un seau

    Juriste de formation, la dame Nicole Faye, 32 ans, est dans de sales draps. Elle est accusée d’avoir tué son nouveau-né après un accouchement clandestin. En effet, selon les informations du journal « Les Échos », la mise en cause a accouché puis étranglé son bébé de sexe féminin qu’elle a caché sous le lit après l’avoir mis dans un seau. Étudiante en master 2 à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a fait la rencontre d’un polygame qui lui a sciemment menti sur sa situation matrimoniale et l’a engrossée avant de « fuir ses responsabilités ». 

    Les faits remontent au 25 avril 2020 lorsque la dame Faye a accouché d’un bébé de sexe féminin dans sa salle de bain. Désorientée, elle a étranglé le nouveau-né, enveloppé le cadavre dans un foulard et l’a mis dans un seau qu’elle a soigneusement dissimulé sous son lit. Victime d’atroces douleurs au ventre, elle a été conduite à l’hôpital vers les coups de 6h du matin par sa mère. C’est ainsi que la sage-femme a découvert qu’elle venait d’accoucher fraîchement. 

    Alertés, les policiers ont effectué une perquisition chez elle et ont découvert le corps sans vie du nourrisson. Interpellée et placée sous mandat de dépôt pour des faits « d’infanticide », elle a comparu mardi dernier devant Chambre criminelle de Dakar après 2 ans 7 mois de détention. 

    Face au juge elle a nié les faits qui lui sont reprochés avant de revenir sur ce qui s’est passé lors de la fameuse nuit de son accouchement. « C’est au mois de mai que je devais accoucher. Mais, ce 25 avril, dans la matinée, alors que j’étais sur le point de faire le ménage, j’ai senti des douleurs en montant les marches. Je me suis reposée un peu avant de poursuivre mes activités. C’est vers 19h, à l’heure de la rupture du jeûne, que j’ai à nouveau eu des contractions. Après avoir avalé la datte, j’ai eu des nausées. C’est ainsi que je me suis dirigée vers la salle bain. Je n’arrêtais pas de transpirer. J’ai ainsi pris des médicaments. Mais au bout de quelques minutes, les contractions sont revenues. Je suis retournée à la salle de bain. C’est à cet instant que j’ai senti la tête du bébé qui était en train de sortir. Je n’ai fait aucun effort. Le bébé est sorti comme ça, avant d’atterrir sur les carreaux», a-t-elle témoigné. 

    Une version qui sera démentie par le certificat de genre de mort du bébé qui fait état d’une mort par strangulation. 

    Délibéré au 6 décembre prochain. 

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,390SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs