Autres

    Réunion des ministres de l’UE sur l’application du plafonnement du prix du gaz

    Les 27 ministres de l’Énergie européens se réunissent jeudi 24 novembre à Bruxelles pour tenter d’endiguer la flambée des prix de l’énergie dans le sillage de la guerre en Ukraine, le but étant de plafonner les prix du gaz. Or cette question divise les européens depuis plusieurs mois, l’Allemagne notamment redoutant des effets sur les approvisionnements dans les mois à venir.

    Le plafonnement du prix du gaz est une des options réclamées à cor et à cri depuis le printemps par plus de la moitié des États de l’Union européenne. Les 27 ont fini par se mettre d’accord il y a un mois lors du sommet européen, arrachant ainsi à l’Allemagne, aux Pays-Bas et au Danemark un compromis en vue d’un plafonnement… mais un plafonnement partiel et limité, selon notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet.

    Un mois plus tard, la Commission européenne va proposer d’instaurer un plafonnement du prix du gaz à 275 euros le mégawatt-heure (MWh), un mécanisme qui s’appliquerait le 1er janvier prochain et pour une durée d’un an.

    Mais ce dispositif est assorti de multiples conditions, ce qui rend sa mise en place de ce mécanisme très complexe et possible uniquement dans des conditions de marché extrême, Il faut que le mécanisme couvre l’ensemble des transactions argumente la France et la commission doit présenter un texte opérationnel.

    Ce mécanisme visant à éviter une flambée des prix pourrait être activé à deux conditions. Première condition : que l’écart devienne trop important entre le cours mondial du gaz naturel et le prix de référence européen – appelé TTF. Deuxième condition : que le prix du mégawatt/heure excède 275 euros.

    De nombreux pays attendent donc un plafond qui soit un véritable filet de sécurité pour les consommateurs européens pour éviter une flambée des prix comparable à celle observée l’été dernier, quand le prix du gaz a approché de 314 euros par mégawatt-heure (MWh).

    Mécanisme insuffisant pour la France, des pays craignent la surconsommation

    Ce mécanisme de plafonnement des prix du gaz est déjà largement décrié. En France, on le qualifie d’inadéquat, insuffisant ou incohérent. Des euphémismes qui reflètent la position de l’Espagne, selon qui la Commission se moque du monde avec des propositions qui relèvent de la plaisanterie.

    L’Allemagne, qui est le plus gros importateur de gaz en Europe, reste le pays le plus farouchement opposé à ce mécanisme. Plusieurs autres pays craignent également que ce mécanisme de plafonnement n’entraine une surconsommation de gaz du fait des prix bas.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,392SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs