Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


Afrique

Six militaires tués par des islamistes en Algérie

Six militaires algériens, dont un gendarme, ont péri dimanche lors de deux attaques distinctes lancées à l'est de la capitale par des islamistes armés, ont indiqué à l'agence Reuters une source de la sécurité et un témoin sur place. La première attaque s'est produite vers 10H30 locales dans le secteur de Lakhdaria, à 75 km à...

(Son Maire Pô) Accalmie à Ouagadougou alors que la révolte des militaires gagne Pô

La nuit du samedi 16 au dimanche 17 avril 2011 a été relativement calme à Ouagadougou sous le coup d’un couvre-feu. Mais la contestation militaire de ces derniers jours a gagné la ville de Pô située dans le sud du Burkina. Des tirs ont été entendus toute la nuit. Et Alors que le président Blaise Compaoré a désigné les nouveaux...

45 personnes blessées, des cas de viols, le siège du parti de Compaoré brûlé

« Quarante-cinq personnes ont été blessées et des »cas de viols« ont été notés depuis jeudi à Ouagadougou, où ont eu lieu des manifestations de militaires mutins et une révolte de commerçants furieux de leurs pillages », indique l’agence France Presse qui souligne que le siège du parti au pouvoir a été brûlé par des commerçants...

Au Burkina Faso, des commerçants se révoltent contre les pillages

Après une nuit relativement calme, Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, a connu une matinée agitée ce samedi 16 avril. Des centaines de commerçants, victimes de pillages auxquels se sont livrés des éléments de la garde présidentielle ces deux nuits dernières, se sont attaqués à plusieurs bâtiments publics dont le siège du...

Au Burkina, le président Compaoré dissout le gouvernement

La grogne des militaires au Burkina Faso a donc entraîné vendredi soir 15 avril la chute du gouvernement. Le chef d'état-major et le chef de corps de la garde présidentielle ont également été écartés. Le chef de l'Etat, Blaise Compaoré a pris cette décision après un nouveau mouvement de colère des soldats dont des éléments de...