Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Emigration clandestine, agriculture, manque d'emploi: ​Mamadou Diop Decroix tire sur le bilan de Macky Sall



Le Secrétaire général d’And-Jëf/Pads a fait une lecture négative de la situation politique et agricole du pays. Mamadou Diop Decroix a invité le Président Macky Sall à la résolution des questions lancinantes du chômage et du sous-emploi de cette jeunesse qui meurt par centaines, voire par milliers dans les eaux et dans le désert. Il a parlé également d’une agriculture délaissée dont « le poids ne cesse de dégringoler ». À en croire l’ancien Ministre sous Abdoulaye Wade, le Sénégal importe tous les ans plus de 600 milliards F CFA en produits alimentaires.
 
« L’obsession du président de la République devrait être la résolution des questions lancinantes du chômage et du sous-emploi de cette jeunesse qui meurt par centaines, voire par milliers dans les mers et dans le désert, ou qu’on vend comme du bétail sur les marchés libyens. Nous devons tous avoir une pensée pieuse pour ces fils du Sénégal morts à la fleur de l’âge à la recherche du "faj gàccé" (meilleure condition de vie) introuvable chez eux », a déclaré Mamadou Diop Decroix.
 
Poursuivant sa déclaration, il ajoute : « Le souci de Macky Sall devrait être la résolution des problèmes récurrents de la faim et de la malnutrition dans notre pays avec une agriculture délaissée dont le poids ne cesse de dégringoler dans le PIB (à peine 10% contre 15% en 2012 là où d’autres pays africains caracolent à 30% et plus). Nous importons tous les ans plus de 600 milliards F CFA en produits alimentaires pour un peuple qui atout ce qu’il faut pour manger à sa faim et en qualité. Il devrait prendre en compte la situation sécuritaire et politique explosive qui prévaut en Afrique de l’Ouest avec une guerre asymétrique presque partout (Nigeria, Burkina Faso, Niger, Mali, et même la Côte d’Ivoire) pour prévenir les risques de contamination qui planent sur le pays ».
 
Pour Diop Decroix la pandémie du covid-19 devrait être un prétexte pour s’engager vigoureusement dans la construction d’un nouveau modèle de développement en inversant les politiques économiques et sociales. Un nouveau modèle de développement capable de réhabiliter le Sénégal, au plan historique, mais aussi d’émanciper le peuple au triple plan économique, social et culturel.


Vendredi 6 Novembre 2020 - 15:52


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter