Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



#Inondations - Macky accuse les changements climatiques, défend son Plan décennal et appelle les Sénégalais « à s’adapter »



C’est à une opération de Communication sans aucune espèce de forme que le chef de l’Etat Macky Sall s’est livré ce mardi, avec la complicité de la chaîne de télévision nationale, qui a joué sa partition de bout en bout.

En effet, un peu plus de 5 minutes avant la diffusion de l’adresse à la nation du Président Macky Sall, la RTS a cru bon de diffuser des séquences vidéos d’inondations survenues dans d’autres pays du globe. Comme pour dire aux Sénégalais, « ce n’est pas la faute du régime en place, si vous êtes dans cette situation catastrophique. C’est un phénomène naturel qui a touché plusieurs autres régions du monde ».

Très mal introduit par par cette séquence ridiculissime, le chef de l’Etat a également surfé sur cette vague du fatalisme puant et honteux. Le premier volet de son discours, après la partie condoléances pour les familles des six (6) disparus, est une invite aux populations sénégalaises à s’adapter en apprenant à vivre avec les inondations. Selon lui, les changements climatiques en sont la cause. « Je dois aussi préciser que nous sommes dans le cadre de dérèglement climatique, qui est un phénomène mondial, global. Qui fait que de plus en plus nous aurons des situations difficiles. Soit des inondations ou des sécheresses (...). Évidemment, une eau abondante a souvent eu des conséquences aussi désastreuses sur le plan de l’assainissement », dit-il. 
 « Il faut s’adapter et atténuer les impacts »
Avant d’y revenir vers la fin de son discours: « Pour terminer, puisqu’il s’agit de changements climatiques, nous devons savoir que face à ces fléaux mondiaux, il y a deux maîtres mots, à savoir l’adaptation face à ces phénomènes. Il faut que nous changions de comportement. Le changement de comportement doit commencer par l’arrêt des constructions sur les voies d’eau (...). Et il nous faut aussi faire de l’atténuation, atténuer les impacts. Ces deux comportements devraient nous permettre de vraiment faire face à ces changements climatiques »

Macky défend son Plan décennal de gestion des inondations 
Le chef de l’Etat n’est pas de l’avis de ceux qui qualifient le Plan décennal de gestion des inondations (PDGI) d’échec et de scandaleux (en rapport avec les 750 milliards qui lui étaient dédiés). Selon lui, s’il n’y avait pas son PDGI, qu’il a lancé en 2012, la situation aurait pu être plus dramatique. « Très tôt en 2012, j’avais lancé le Programme décennal de lutte contre les inondations. Vous (les ministres) m’avez fait le point et il est important que ce programme soit poursuivi. Parce que nous avons noté que partout où de l’investissement a été fait avec des ouvrages structurant, quelles que soient les quantités d’eau qui sont tombées, cette eau a pu être évacuée par la suite. Même si la pluie a été forte et qu’elle représentait trois mois de pluviométrie », a-t-il déclaré.

Néanmoins, le chef de l’Etat a quand même annoncé un plan d’urgence et une nouvelle stratégie dans les zones difficiles comme le bassin versant du marigot de Mbao, Keur Massar (Unités 1 à 20), et dans les régions où on a noté des dégâts importants; dans les localités comme  Sokone, Ranerou etc.

AYOBA FAYE

Mardi 8 Septembre 2020 - 21:36


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter