Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Jacques Chirac-La phrase assas­sine et humi­liante de Berna­dette: «Il me salope quatre costumes par semaine»

Berna­dette Chirac ne ménage pas son mari. Dernier épisode en date : une sortie au restau­rant où l’an­cien Président s’est fait sévè­re­ment tancer en public…



Jacques Chirac n’est pas au bout de ses peines : comme le raconte cette semaineVSD, l’ex-Président doit toujours subir au quoti­dien les petites piques de son épouse. Selon le maga­zine, la situa­tion est telle que même « les amis du couple se disent scan­da­li­sés par le compor­te­ment de Berna­dette à l’égard de son mari ». Il faut dire que Mme Chirac ne se gêne pas pour le tacler : consi­dé­rée comme une « vraie méchante »  par les intimes du clan, elle multi­plie les petites phrases qui font mal :« Vous n’êtes que le bruis­se­ment d’aile d’un insecte », lui aurait-elle balancé en public, selon un proche qui avait raconté cette histoire dans Le Canard Enchaîné.« Ce n’est pas de la violence physique, mais pas loin », s’était indi­gné ce dernier.

Lorsqu’on lui demande des nouvelles de son époux, Berna­dette Chirac n’y va pas avec le dos de la cuillère : « La vieillesse, c’est un naufrage », avait-elle notam­ment balancé sur Europe 1. Le pauvre Président encaisse, sans bron­cher. « Privé de sortie »comme le rapporte VSD  dans son dernier numéro, il reste à l’écart du monde, se pliant aux nombreux inter­dits fixés par sa femme : plus de ciga­rette, plus d’al­cool, plus de drague, plus de bains de foule… Un quoti­dien ennuyeux, parfois égayé par quelques dépla­ce­ments. Mais là encore, Berna­dette ne laisse rien passer.

Le 21 juin dernier, le couple est allé déjeu­ner dans un restau­rant du 16ème arron­dis­se­ment de Paris. Avec eux, le service de sécu­rité, ainsi qu’un autre homme. Comme le raconte un témoin à VSD, ce moment de plai­sir (l’ex-chef de l’Etat est un grand amateur de bonne chère) a été complè­te­ment gâché par une phrase assas­sine de Berna­dette : « Alors que Chirac mange avec appé­tit en siro­tant une bière, l’air absent, sa femme lance aux hommes char­gés de la sécu­rité : “Vous irez ache­ter un bavoir, parce qu’il me salope quatre costumes par semaine !” » Une nouvelle attaque acide, signe annon­cia­teur d’un été peu réjouis­sant pour Jacques Chirac. Cette année, il a dû faire une croix sur ses séjours habi­tuels au château de Bity, en Corrèze, et Saint-Tropez. En vacances en ce moment au Maroc, dans le palais de Moham­med VI, l’ex-Président n’en sorti­rait pas. En même temps, si ça lui évite des sorties au restau­rant comme celle du 21 juin…


voici.fr

Lundi 24 Août 2015 - 13:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Décembre 2018 - 17:27 Sadio Mané va se marier avec une tunisienne

Vendredi 19 Octobre 2018 - 17:05 Neymar rompt avec sa copine