Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



Le ministre de la Justice tombe sous le charme de Rebeuss: «Il n’y a rien à dire niveau hébergement » 



Le ministre de la Justice tombe sous le charme de Rebeuss: «Il n’y a rien à dire niveau hébergement » 
Alors que tous les observateurs et autres organisations de défense des droits humains sont unanimes sur les conditions « inhumaines » vécues par les détenus de la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss, le ministre de la Justice qui y a fait un tour ce vendredi, sur instruction dit-il du chef de l’Etat, est lui tombé complètement sous le charme des lieux.

Selon Me Malick Sall, les détenus sont extrêmement bien traités à Rebeuss. Il a décerné un satisfecit à l’administration pénitentiaire. 
« J’ai tenu à aller voir la chambre la plus difficile. Et j’ai été frappé par la dignité de ceux qui sont dedans. Ils vivent des conditions extrêmement difficiles. Ils ont juste exposé des problèmes matériels. Pour l’essentiel, ils ont demandé à ce qu’on fasse attention aux installations électriques. Parce que ce qu’ils ont peur que ce qui s’est passé dans la chambre 11 se renouvelle ailleurs. Pour l’essentiel, ils ont tous dit qu’au niveau de leurs relations avec les gardes et l’alimentation, ils sont extrêmement bien traités. Ils ont même applaudi les gardes pénitenciers qui nous ont accompagnés », a-t-il déclaré.

Le Garde des Sceaux de poursuivre en assurant qu’au niveau de l’hébergement, tout était nickel. « En tant qu’avocat, je suis venu ici il y a des années.  Et je vois la grande différence. Je n’ai pas reconnu cette prison. J’ai été voir les salles des avocats où ils reçoivent leurs clients, dans des salles climatisées. Dans des conditions parfaites de respect des droits de la défense. Je suis allé voir la chambre 48 avec des lits superposés, ils ont tous reconnu objectivement qu’au niveau hébergement il n’y a rien à dire.»

Me Malick Sall dit être sorti de la prison de Rebeuss satisfait. «Donc je sors d’ici satisfait, le cœur meurtri après avoir visité la chambre 11 où deux êtres humains, deux personnes qui peuvent être mes enfants, ont perdu la vie. On sort de cela marqué. Je sors aussi satisfait par les paroles de ceux qui sont ici et du comportement de ceux qui sont chargés de les encadrer ici », dit-il.

AYOBA FAYE

Vendredi 30 Août 2019 - 23:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter