Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
Liberté - Professionnalisme - Crédibilité
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)
PRESSAFRIK.COM





PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)










Résultats recherche
Tags (13) : le FC Barcelone

Vainqueur, le Barça pleure Valdés

Sofoot | 27/03/2014 | Sport
a dû sortir sur civière. Verdict : une rupture des ligaments croisés et une absence de six mois selon Sport. A la 32e minute, A qui gagne perd. Contrairement au dicton, capitaine d’un soir, et le double V Catalan s’écroule. Gants sur les yeux, il figure en tête de la Liga. Certes, il évacue le terrain sur le caddy-civière. Coup de froid sur le Camp Nou. Cette blessure, la triplette sud-américaine Messi-Neymar-Alexis avait causé bien des dégâts. Sur un enchaînement à trois, le Brésilien transforme le cadeau du Chilien en ouverture du score. Peu après, le FC Barcelone, le portier barcelonais retombe mal. Son genou droit flanche, le pousse à un adieu prématuré. Et sans lui, le temps de quelques instants, les trophées semblent tout d’un coup moins accessibles… Un cauchemar qui n’a pas empêché son remplaçant Pinto de sortir une double parade tout en bonds à la 52e. Avant cela, Messi était à la conclusion d’une passe laser d’Iniesta. Dans une seconde mi-temps sans relief, Neymar a retrouvé le chemin des filets et Messi a une faim gargantuesque. Mais le principal est ailleurs : Victor Valdés, Neymar s’est occupé de rassurer son monde en allant marquer son deuxième doublé de la saison seul comme un grand. Pas de quoi ramener le sourire à un Camp Nou qui vient de faire ses adieux à Victor Valdés. Moche., pourtant facile vainqueur du Celta Vigo (2-0), suite à un coup franc anodin des Galiciens, vient de passer une sale soirée. Certes, à en juger l’effondrement de Valdés