​Dialogue politique : Le gouvernement prêt à faire des concessions pour ramener l'opposition à la table des négociations

«Le gouvernement est prêt à céder sur certains points pour ramener l’opposition à la table de dialogue». L’annonce a été faite par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, en marde d’un exercice de simulation d’attaque terroriste.



Il faut dire que c’est la concrétisation du dialogue politique qui se joue. En effet, le ministre de l’Intérieur se dit prêt à dialoguer sur le processus électoral et sur d’autres préoccupations.

«Nous devons voir aujourd’hui quels sont les écueils qui font que peut-être y a des réticences, discuter, de toute façon nous n’étions pas en guerre, nous venons de sortir d’élections, c’est des élections tout simplement, il y a eu peut-être des choses qu'on nous reproche, on va vers d’autres élections et il va falloir qu’on travaille ensemble pour lever tous les équivoques», a déclaré le ministre de l'intérieur.

Aly Ngouille Ndiaye de poursuivre :  «Notre rôle c’est d’amener les gens au tour de la table de négociation peut être qu’ils ont des préoccupations et peut être que si on prend en compte ces préoccupations ils viendront au tour de la table pour qu’on puisse avancer».

Sur la question du 3e mandat du président Macky Sall qui défraie la chronique, le ministre de l’intérieur de préciser : « Il n’est pas question d’un 3e mandat et c’est clairement mentionné dans la Constitution. C’est des intellectuels qui cherchent à développer leurs théories mais concernant le président Macky Sall, cette idée n’est pas évoquée et ça été très claire. Ce qui a été évoqué c’est que le président de la République a droit à deux (2) mandats au maximum et on ne peut pas modifier cette disposition dans la Constitution».

Pour rappel, des coalitions comme Manko Taxawu Senegaal et Wattù Sénégal de Me Abdoulaye Wade,  ont déclaré qu'elles ne prendront pas part à ce dialogue. 

 

Aminata Diouf

Mercredi 11 Octobre 2017 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter