165 f CFA le kilo de l’arachide: les producteurs mécontents, les huiliers réticents

Le kilogramme de l'arachide va coûter cette année 165 francs Cfa. Cependant, les paysans sont laissés à eux-mêmes parce que l'Etat n'a pas prévu de subvention. Les producteurs crient leur colère tandis que la Sunéor prévoit d'acheter entre 170.000 et 200.000 tonnes. Cela contre70.000 tonnes pour la NOVASEN et 30.000 tonnes pour le complexe agro-industriel de Touba. L'ouverture de la campagne de commercialisation est prévue le 8 décembre prochain à 24h de la tabaski (l’Aïd El fitr).



Le Kg de l'arachide va coûter 165 fCfa et ne sera pas subventionné
Le Kg de l'arachide va coûter 165 fCfa et ne sera pas subventionné
Le prix du kilogramme de l’arachide a été fixé à 165f CFA par le CNIA (Conseil Interprofessionnel de l’Arachide). L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce samedi 29 novembre au siège dudit conseil sis à Sacré-cœur. Après quatre séances de débats houleux ayant réuni agriculteurs, huiliers, producteurs, opérateurs privés, semenciers etc., il a fallu un arbitrage de l’Etat pour aboutir à la fixation du prix du kilogramme dans un contexte de situation de crise de l’arachide.

La campagne de commercialisation de l’arachide de cette année ne bénéficiera pas de subvention de l’Etat. Contrairement à l’année dernière, le prix était fixé à 150f CFA en plus de la subvention de 15f CFA de l’Etat. Cette hausse de 15f CFA est, de l’avis des responsables du CNIA, très importante pour les producteurs et les huiliers et aura un impact significatif sur leurs chiffres d’affaires et leurs possibilités d’obtenir les prêts nécessaires au niveau des banques.

Selon le directeur général adjoint de la SUNEOR le prix de cette année aura un impact significatif de 1 milliard de francs CFA puisque le prix de la graine leur reviendra à 200 f CFA à l’entrée de l’usine compte tenu de toutes les charges et du transport, soit une nette augmentation de 20f CFA, ce qui représente 20% de plus comparé à l’année dernière. Pour El Hadji Mbaye « les revenus qui découleront de leur activité vont connaître une baisse et cela va jouer sur leurs comptes d’exploitation et ce qui risque de bloquer le financement ». Pour le représentant de la NOVASEN aussi, l’impact sera de 350 millions de francs CFA.

Le directeur général adjoint de la Suneor a indiqué que sa société compte acheter entre 170.000 et 200.000 tonnes. Cela contre70.000 tonnes pour la NOVASEN et 30.000 tonnes pour le complexe agro-industriel de Touba.

Le président du CCPA (Cadre de Concertation des Producteurs d’Arachide) Ibrahima Niasse a expliqué sur un ton ferme que « les producteurs ne sont pas contents de ce prix. Qu’ils ont été obligés de se plier face à la décision de l’Etat, et c’est décourageant parce qu’il y a toujours eu des subventions pour les producteurs ».

Quant au vice président de la CNIA A.M Djigo « la fixation de ce prix a été fait en tenant compte bien sûr des paramètres internationaux et des réalités du terrain parce qu’il y a d’autres huiles non issues de l’arachide et qui sont aussi compétitives ».

En ce qui concerne le démarrage de la campagne de commercialisation, elle est prévue pour le 8 décembre 2008 afin de permettre aux huiliers et autres opérateurs d’avoir la possibilité de drainer le maximum de financement. Par rapport à la commercialisation de l’arachide, le président du CNIA, Jean Ndiaye a précisé que l’Etat prendra les dispositions nécessaires pour que ce prix soit respecté.

rec11_1.mp3 Version audio  (4.81 Mo)



Papa Adama TOURE

Samedi 29 Novembre 2008 - 15:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter