1e mai : Entrée en vigueur de la suppression du visa d’entrée au Sénégal.

Le président de la République avait promis, lors de son déplacement à Kaffrine, la suppression du visa d’entrée au Sénégal. Cette décision, faisant partie du lot de mesure pour relancer ce secteur du tourisme entre en vigueur ce 1e mai.



1e mai : Entrée en vigueur de la suppression du visa d’entrée au Sénégal.
L’entrée en vigueur de la mesure de lever le visa d’entrée au Sénégal est magnifiée par Abdoulaye Diouf Sarr. En effet selon le ministre du Tourisme, cette décision entre dans un cadre plus large de redynamiser ce secteur. «Quand on prend des mesures de cette envergure, supprimer le visa, rendre pays plus ouvert, faire en sorte qu’il n’y ait plus de tracasseries, nous sommes véritablement dans une démarche de satisfaction du client», a-t-il déclaré.

Selon lui ces mesures vont aider à faire de la Casamance une zone touristique de grande envergure et cela nécessite un effort budgétaire conséquent : «Nous nous engageons à attaquer la cherté de la destination sur les problématiques que nous maîtrisons au niveau budgétaire, faire de la Casamance zone touristique d’intérêt national prioritaire, enlever toute la fiscalité sur les acteurs du tourisme en Casamance, c’est un effort budgétaire important. Si on enlève la taxe de sureté et la taxe passagère, deux redevances importantes qui auront un impact de plus de 8 milliards au niveau des budgets des structures concernées, c’est un effort budgétaire extrêmement important», s’est-il félicité.
 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 1 Mai 2015 - 12:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter