2012 : Une CAN dévaluée par l'absence de six cadors ?



2012 : Une CAN dévaluée par l'absence de six cadors ?
Après des mois de travaux et de compétition intense, les deux pays - dont l'un, la Guinée Equatoriale présente la double particularité d'être le seul hispanophone d'Afrique, et d'être morcelé en deux - se disent fin prêts. Le Gabon compte deux sites, à Libreville la capitale et à Franceville. La Guinée aussi, à Malabo (sur l'île de Bioko) et à Bata, sur le continent.

Inévitablement, les interrogations pleuvent déjà : les gazons seront-ils à la hauteur de l'événement ? L'arbitrage assurera-t-il mieux qu'en 2010 ? Il en va forcément de la qualité du tournoi. Pour nombre d'observateurs, cette 28e édition, la première en Afrique centrale depuis 1972, serait d'ores et déjà dévaluée par l'absence de six cadors : les mondialistes 2010 Algérie, Nigeria, Afrique du Sud et Cameroun, ainsi que la RD Congo et l'Egypte, championne sortante. Des défections qui pèsent tout de même 19 des 27 titres attribués précédemment...
 
 
Avec France football


Vendredi 20 Janvier 2012 - 16:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter