45 milliards de Singapour : Pape Alboury Ndao indique que « c’est du béton » et renforce sa sécurité



45 milliards de Singapour : Pape Alboury Ndao indique que « c’est du béton » et renforce sa sécurité
L’ «ami» des avocats de Karim Wade, l’expert financier administrateur provisoire de la société Dubaï Port World (DPW) se signale. Et ce pour en remettre une couche devant la détermination de Mes Demba Ciré Bathily, Ciré Clédor Ly, Seydou Diagne et El Hadji Amadou Sall qui lui ont même envoyé un huissier de justice concernant les 45 milliards qui ont été découverts contre leur client. Concernant lesdits milliards signalés dans un compte bancaire à Singapour qui appartiendrait à 100 % au fils du président sortant Wade, Pape Alboury Ndao est formel : « C’est du béton, j’ai tout vérifié… ».
 
 
Tout a commencé lorsque la société Dubaï Port World (DPW) a été mise sous administration provisoire en juin 2013 après l’inculpation de Karim Wade dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis dans un contexte électrique du placement sous mandat de dépôt de célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss pour malversations financières et concussion à hauteur de 694 milliards, une somme ramenée à 340 milliards dans le dernier réquisitoire du Procureur spécial Alioune Ndao. C’est dans ce contexte donc que le cabinet RMA avait été désigné administratrice provisoire jusqu’en août 2013, fin de la décision de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). En ce moment-là, « rien a été trouvé, pas de mouvement suspect », signale la source judiciaire. Une fin de mission sifflée par l’expert comptable Pape Abdoulaye Ndao dont le travail d’investigations mené avec le soutien d’un réseau d’experts internationaux, européens précisément qui a fini par révéler le pot aux roses.
 
En effet, une vigilance soutenue qui n’a pas été vaine puisque cela a conduit au résultat venu accabler davantage Karim. Et sur cela Pape Alboury Ndao se veut clair car interpellé par des magistrats de la CREI sur les révélations de son rapport, il aurait fait ce commentaire rapporté à « Enquête » par une source digne de foi : « J’ai fait les recoupements nécessaires. C’est du béton… ». C’est en traquant DP World  que les enquêteurs ont été intrigués par le fait que Dubaï Ceramic qui appartient à la multinationale avait procédé à des virements de 2.473.758 F CFA et 13.372.942 F CFA de dollars respectivement les 11 janvier et le 13 février 2012 au profit d’une société dont Karim Wade serait propriétaire à 100 % et dont le solde serait créditeur au 23 octobre 2013 de la somme de 93.761.204 dollars.
Des révélations qui ont l’ire de courroucer le quatuor défensif de Wade-fils qui brandissent une plainte contre l’expert financier qui après avoir reçu l’huissier de justice se dit sans crainte et très serein. Sauf qu’il aurait renforcé sa sécurité avec des gardes du corps et des moyens vidéos très sophistiqués «pour éviter toute mauvaise surprise » selon la source. 


Jeudi 17 Avril 2014 - 12:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter