A Doha, les pays arabes proclament leur droit d'armer l'opposition syrienne

Le 24e sommet de la Ligue arabe s'est terminé une journée plus tôt que prévu, ce mardi 26 mars au soir, à Doha. Dans sa déclaration finale, la Ligue a rappelé qu'elle donnait le siège de Damas à l'opposition syrienne. Le texte évoque aussi l'armement des rebelles.



Les pays arabes ont proclamé leur droit d'armer l'opposition contre le régime de Bachar al-Assad. Doha, le 26 mars 2013.
Les pays arabes ont proclamé leur droit d'armer l'opposition contre le régime de Bachar al-Assad. Doha, le 26 mars 2013.
Les pays arabes ont proclamé leur droit d'armer la rébellion contre le régime de Bachar el-Assad. « Chaque Etat membre a le droit d'apporter tous les moyens d'autodéfense, y compris militaire, pour soutenir la résistance du peuple syrien », dit le communiqué. « Il s'agit de permettre un équilibre sur le terrain », a expliqué le Premier ministre qatarien.

La résolution finale souligne toutefois qu'un règlement politique reste une priorité. « Le soutien militaire ne veut pas dire l'annulation d'une solution politique », a réitéré le chef de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, devant la presse.

Deux pays ont émis des réserves sur ce texte : l'Irak et l'Algérie. Le Liban s'est distancié de la résolution.

Le sommet a également appelé à l'organisation d'une conférence internationale sur la reconstruction de la Syrie « dans le cadre des Nations unies ».
Enfin, les pays arabes rappellent que le siège de Damas au sein de la Ligue arabe appartient désormais à l'opposition.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Mercredi 27 Mars 2013 - 10:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter