ABC, un cas d'injustice inavouée



ABC, un cas d'injustice inavouée
Le président de la république a récemment procédé à un recalibrage du gouvernement pour donner une meilleure performance des résultats. Hormis le retour bien mérité de Seydou Guèye au porte-parolat du gouvernement et à la marque de confiance donnée par le président à un homme de conviction Me Oumar Youm, la grande décision est l’arrivée de Thierno Alassane Sall et de Mouhamadou Makhtar Cissé dans un secteur en pleine ébullition. En effet ces choix montrent l'attention exclusivement portée sur les besoins impératifs de nos concitoyens. Nous espérons que ces décisions régleront de manière définitive et optimale la demande de consommation en électricité.

 
Cependant et pour rappel, lors de la 3ème édition de l’université républicaine de Mbodiène en Octobre 2014, le président avait agréablement surpris les jeunes militants en lançant un appel solennel à Mme Aminata Touré et à Me Alioune Badara Cissé. Après avoir rappelé les années de combat qu'ils ont mené ensemble, il a voulu saluer l'engagement de tous ceux qui l'ont accompagné dans cette périeuse aventure, disait-il, qu'est la conquête du pouvoir. "Dans ce cadre, j'ai été également très touché par la présence de Me Alioune Badara Cissé que je voudrais appeler. [...] De la même manière je voudrais saluer notre soeur Mme Aminata Touré […]. Je pense qu'il  est temps que tous reprennent du service dans le parti." Avait-il ajouté en les félicitant pour le travail qu’ils ont accompli à ses côtés.


Tel était le message lancé par un président qui a fait preuve d'humilité, d'ouverture, mais aussi de reconnaissance vis à vis de ses compagnons. Le 9 Février 2015, les actes ont été joints au discours car c’est Mme Aminata Touré qui a repris du service et a réintégré le SEN, la plus haute instance décisionnelle du parti. Le 6 mars 2015, nous annonce-t-on dans la presse, le retour de Thierno Alassane Sall dans les réunions du SEN. Je salue personnellement son retour dans les affaires au moment où son nouveau département traverse une crise sans précèdent. Ses qualités intrinsèques permettront de rendre le secteur énergétique plus dynamique et répondre ainsi aux besoins des citoyens en matière d'électricité.

 
Cependant, ils ont tous repris du service à l’exception de Me Alioune Badara Cissé. Voilà une telle chose qui interpelle et suscite beaucoup d’interrogations. Lorsque le président Macky Sall avait démissionné en 2008 de son poste de président de l’assemblée nationale et de tous ses mandats électifs obtenus sous la bannière du PDS, Me Alioune Badara Cissé l’a suivi et a refusé la main tendue du président Abdoulaye Wade, qui tentait en vain de le maintenir à ses côtés. Et Dieu sait qu’il était à l’époque très difficile de résister à la générosité du président Wade.


Dans l’entente et la complicité, ABC et le président Macky Sall avaient pris la décision de cheminer ensemble et avec d’autres responsables dans le souci principal de lutter contre l’injustice et les inégalités sociales. Mais son absence dans les instances du parti et du pouvoir laisse penser qu’il y a un long chemin à faire pour vaincre cette injustice qui ne cesse de ronger ce jeune parti. Malgré tout, les qualités humaines de ce brillant avocat, sa connaissance de la diaspora, son sens de la communication déjà mise à l’épreuve, sa proximité avec la jeunesse feront de son retour politique un événement percutant et décisif pour 2017.
 
 
Mr Ismaïla GUISSÉ
Membre fondateur d'APR Canada
Apériste authentique et convaincu
Montréal, Canada


Samedi 11 Juillet 2015 - 10:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter