AIBD: Karim Wade annonce l’ouverture de l'aéroport de Diass en début 2012

L’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) commence à prendre forme. Une visite dans les lieux de cette seconde station aéroportuaire sénégalaise a suivi ce lundi, la signature de l’accord pour son financement à hauteur de 265 milliards de FCFA, par un consortium de banques. Autorités étatiques et journalistes ont participé à cette visite des chantiers de l’aéroport de Diass qui, d’après le ministre des transports aériens, sera entré en exploitation dans le second semestre de 2012.



AIBD: Karim Wade annonce l’ouverture de l'aéroport de Diass en début 2012
En moins de deux heures de route, le convoi qui a pris son départ à Dakar, atterrit sur l’aéroport qui porte le nom de Blaise Diagne. Une promenade de près d’une heure en véhicule sous le guide des ingénieurs, a montré la vastitude des chantiers. Dans les nombreux bâtiments diversiformes qui jonchent l’étendue de l’aéroport, des ouvriers, juchés sur les grues et les véhicules à chenilles sont à la tâche. Visiblement, les édifices commencent à prendre forme. Les travaux sont en cours, et la poussière sous l’effet des véhicules visiteurs témoignent le non achèvement des chantiers. Néanmoins, les ingénieurs qui donnent les moindres détails de chaque monument de cet espace aéroportuaire renseignent que les travaux sont à l’état de terminaison. « Le plus dur a déjà été fait. On en est aux finitions car il ne reste plus que les installations électriques, l’habillage et le carrelage », renseignent-ils. Une affirmation soutenue par la directrice générale de l’APIX, Aminata Niane qui réitère qu’ « il ne reste plus que la finalisation ». Après la balade en voiture, place à la descente dans les lieux pour scruter de près les ouvrages. Une occasion pour le ministre ivoirien des transports aériens, Gaoussou Touré, de souligner:  « je suis très heureux de voir que nos voisins ont une vision très futuriste, et que toute l’Afrique se retrouvera à partir de ce projet ». Son homologue sénégalais lui parle d’une « grande ambition du président de la République pour son pays », avant de révéler que « les travaux seront réceptionnés en début de l’année 2012, et l’aéroport sera entré en exploitation dans le second semestre de la même année ». Karim Wade n’a pas manqué également de préciser que « le premier facteur positif de cet aéroport, en dehors des investissements, c’est la création de l’emploi ». Ce qu’il considère comme étant « la principale raison de ces grands travaux ». A seulement 4 km de l’AIBD, une grande résidence, également en chantier, borde la route qui mène vers l’aéroport. L’édifice qui fait face au village en voisinage avec l’aéroport est la résidence présidentielle appartenant à Me Abdoulaye Wade. Les visiteurs ont satisfait leur curiosité sur cette résidence dont l’état de construction annonce déjà la perfection, avant de rebrousser chemin.
 
 


Mardi 20 Septembre 2011 - 12:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter