ALERTE Côte d’Ivoire: Un journaliste brutalisé par le garde de corps du chef de l’opposition



Fabrice Tété, un correspondant du journal privé Le Temps, a été brutalisé le 2 mai 2014 par le garde de corps de Pascal Affi N’guessan, le président du Front populaire ivoirien, un parti d’opposition. 
 
Le correspondant de la MFWA du pays a rapporté que Tété s’était rendu à la résidence de N’guessan à Bongouanou, ville située au Centre-est du pays, où d’autres journalistes avaient été conviés à célébrer la Journée mondiale de la liberté de la presse.
 
Le garde de corps inconnu aurait molesté et malmené Tété quand il l’a vu à la cérémonie. Tété a reçu des égratignures à la tête et au pied. Il a eu la vie sauvée grâce à l’intervention de certains membres du parti qui étaient présents à la cérémonie.
 
La MFWA condamne cette agression perpétrée contre le journaliste et fait appel à la police pour qu’elle mène une enquête sur cette affaire afin d’obliger le garde de corps à rendre des comptes. Nous exhortons également les organisateurs de l’événement à assurer la sécurité des journalistes qui sont conviés à des cérémonies.

MFWA


Vendredi 16 Mai 2014 - 11:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter