ASSE : Stéphane Ruffier confirme à demi-mot son départ prochain et révèle ses destinations rêvées

Alors qu'il enchaîne toujours les performances du côté de Saint-Étienne, Stéphane Ruffier s'apprête à vivre un été mouvementé. Dans une interview accordée à L’Équipe, le portier a confié qu'il devrait bien faire ses bagages au prochain mercato.



Stéphane Ruffier a ouvert la porte à un départ dès l'été prochain
Stéphane Ruffier a ouvert la porte à un départ dès l'été prochain

Stéphane Ruffier est une valeur sûre de Ligue 1. Après son expérience monégasque (2006-2011), le portier garde désormais les cages de l’AS Saint-Étienne, et enchaîne les performances avec régularité. Or, au terme de sa troisième saison avec les Verts, il pourrait bien quitter le Forez et par la même, la France. En faisant le point dans une interview accordée à L’Équipe, il a confirmé cette tendance. En commençant par admettre que les négociations autour d’une prolongation de contrat – le sien expirant en 2015 – n’étaient pas avancées. « Elles n’en sont nulle part. Il y a déjà eu des échanges mais rien de plus. Je ne m’en occupe pas et ça ne me perturbe pas non plus. »
 

Pas perturbé, pour une raison bien simple. « Un contrat ne veut plus rien dire » assure-t-il, conscient du fait que « tu peux en signer un et partir 6 mois après. » C’est là, que Ruffier a admis que le prochain mercato serait particulièrement déterminant pour lui. « Chaque mercato est devenu un moment crucial dans une carrière. Le prochain le sera pour moi, mais je ne me prends pas la tête avec ça. » Alors qu’un retour à Monaco a souvent été évoqué ces derniers mois, le portier n’a pas donné raison aux rumeurs à l’heure d’évoquer ses destinations favorites. De fait, il rêve d’étranger, et plus particulièrement de l’Italie.
 

« J’ai un faible pour l’Italie et l’Espagne. J’ai eu un coup de foudre pour la Serie A en 2008, à Messine, lors d’un match amical avec Monaco contre la Juve. J’ai adoré sentir la pression des tifosi dans mon dos. J’ai eu l’impression que la tribune allait s’effondrer. J’aimerais vivre ça tous les weekends. » Par le passé, la Roma et le Milan AC, du fait de l’âge avancé de leurs gardiens respectifs – Morgan De Sanctis a 37 ans, Christian Abbiati 36 –, avaient été cités comme prétendants. S’ils sont bien intéressés, ils peuvent être convaincus que la réciproque est exacte.

Source : Footmercato.net



Dimanche 30 Mars 2014 - 11:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter