Abou Abel Thiam quitte le fauteuil de porte-parole du président de la République



La course au fauteuil de porte-parole du président de la République est lancée. Abou Abel Thiam devra bientôt quitter ce poste suite à sa nomination à celui de Président du Collège des délégués de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP).

Le mandat du collège précédent expiré, il a été choisi un cabinet de recrutement pour sélectionner les meilleurs profils. Présélection, il faut plutôt dire. Parce que, pour chacun des 7 postes qui constituent le collège, le cabinet a présélectionné 3 candidats qu’il a soumis à l’appréciation du chef de l’Etat. Et chaque poste correspond à un profil bien recherché et pour le cas Abel, nos capteurs renseignent qu’il avait postulé pour le poste de spécialiste de la presse et de la communication.
 
En gros, quand le cabinet soumet sa liste de pré-sélectionnables, c’est Macky Sall qui prend son stylo pour cette fois-ci désigner, pour chaque poste, l’un des 3 profils qui lui ont été proposés. Il tient ainsi son collège de sept (7) délégués. Il lui appartient aussi, par la suite, sur la base de ces 7 délégués, de choisir celui qu’il nomme au poste de Président du Collège des délégués. Et à ce niveau du choix, le critère de confiance joue également beaucoup. Et Abou Abel Thiam est un journaliste chevronné, fidèle parmi les fidèles de Macky Sall. Selon toujours nos capteurs, le choix est fait et M. Thiam n’entend pas chercher un cumul de fonction. Il faut d’ailleurs préciser que la fonction de Président du collège des délégués de l’Artp est incompatible avec toute autre fonction, livre le journal "le populaire". 


Jeudi 16 Janvier 2014 - 12:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter