Accélération de l’affaire Khalifa Sall : l’Etat se constitue partie civile

Les choses commencent à se précipiter dans l’affaire de la Caisse de la mairie de Dakar avec la constitution en partie civile de l’Etat du Sénégal ce lundi.



Accélération de l’affaire Khalifa Sall : l’Etat se constitue partie civile
L’Etat s’est désormais constitué partie civile dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar pour lequel Khalifa Sall a été arrêté, lui et certains de ses collègues. En effet, nous apprend Igfm, l’Agent judiciaire de l’Etat (Aje) en a informé le Doyen des juges ce lundi, date retenue par les avocats de la défense de déposer leur demande de mise en liberté provisoire.

Et c’est cette nouvelle donne qui est à l’origine de la convocation, jeudi prochain, de Khalifa Sall pour une nouvelle confrontation avec Mbaye Touré, le Directeur administratif et financier de la mairie de Dakar, Yaya Bodian, agent comptable, Ibrahima Touré et Mamadou Oumar Bocoum, les deux receveurs-percepteurs municipaux».

C’est à l’issue de cette confrontation que le dossier sera véritablement bouclé et l’ouverture d'un procès certainement programmé.

Ousmane Demba Kane

Lundi 20 Mars 2017 - 22:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter