Adama Gaye, essayiste sénégalais, spécialiste des relations sino-africaines s'oppose à la percée chinoise sur RFI

« En principe, un chef d'Etat africain devrait pouvoir dire non à la Chine, parce que la Chine a surtout besoin de l'Afrique. Malheureusement, il y a très peu de réactions qui semblent s'opposer à la percée chinoise sur le continent africain, et cela n'est pas une bonne chose, parce que il faudrait quand même qu'il y ait un certain équilibre, ce qui ne semble pas être le cas pour le moment ».



Adama Gaye, essayiste sénégalais, spécialiste des relations sino-africaines s'oppose à la percée chinoise sur RFI
Un montant de 20 milliards de dollars sur trois ans, c'est le nouveau crédit que Hu Jintao, le n°1 chinois, a promis à l'Afrique, jeudi à Pékin, lors de l'ouverture du 5e sommet Chine-Afrique. Depuis trois ans, la Chine est le premier partenaire commercial de l'Afrique. Pourquoi est-elle prête à débourser 20 milliards ?
Eclairages d'Adama Gaye, essayiste sénégalais, spécialiste des relations sino-africaines – en ligne d’Accra, au Ghana.

inv_afr_long_20_07_adama_gaye.mp3 INV_AFR_LONG_20_07_Adama_GAYE.mp3  (525.6 Ko)




Vendredi 20 Juillet 2012 - 17:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter