Aéroport LSS : un réseau d’émigration clandestine démantelé




 
Il aura fallu tout le professionnalisme du commissaire de police de l’aéroport Léopold Sédar Senghor (LSS) pour réussir cette opération. Deux passagers, le superviseur de la compagnie aérienne South Africa Airlines et deux agents de la société d’assistance au sol des avions, Sénégal Handling Service (SHS) sont tombés dans le cadre d’une enquête  visant à démanteler un réseau international d’émigration clandestine.
 
Il s’agit d’une affaire renversante. Un réseau très huilé d’émigration clandestine à l’aéroport LSS. Tout a commencé à Washington. Un jour, deux passagers à bord d’un vol de la compagnie aérienne sud-africaine en provenance de Dakar, débarquent dans la capitale fédérale américaine où la sécurité ne tarde pas de s’inquiéter d’un état de fait. Les deux passagers ne disposent d’aucun document voyage. Interrogés, ils disent être des demandeurs d’asile.
 
Automatiquement placés en garde-à-vue des deux voyageurs, les américains interpellent South Africa Airlines qui, à son tour, saisit le commissariat de police de l’aéroport de Dakar. Et c’est là, que les limiers démantèlent le fameux réseau, livre le journal « libération » qui annonce l’arrestation du superviseur de la compagnie aérienne South Africa Airlines et deux agents de SHS, en plus des deux « demandeurs d’asile ».
C’est moyennant la somme de 900.000 F CFA que le superviseur de South Africa Airlines faisait embarquer les passagers avant la fermeture de l’avion. Ses complices, agents de la société d’assistance au sol des avions, percevaient chacun 300.000 F CFA, précise la source. 


Lundi 3 Février 2014 - 11:29




1.Posté par maliweb le 03/02/2014 17:17
toutes mes félicitations au commissaire et à ses hommes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter