Affaire El Malick Seck : demande de liberté provisoire rejetée

Le directeur de publication du journal «24h Chrono», El Malick Seck va encore rester en prison. Sa demande de mise en liberté provisoire a été rejetée ce lundi. Ces avocats l’ont appris ce matin et envisage de plaider le dossier dans le fond.



El Malick Seck , directeur de publication du quotidien "24h Chrono"
El Malick Seck , directeur de publication du quotidien "24h Chrono"
El Malick Seck n’est pas encore sorti de l’auberge. Le directeur de publication du quotidien «24h Chrono» n’a pas pu obtenir de liberté provisoire. «Il ne faut pas en avoir une lecture négative parce qu’il faut garder à l’esprit que le parquet s’était opposé à cette demande de mise en liberté provisoire», a rappelé son avocat, Me Demba Ciré Ly.
L’avocat et défenseur des droits de l’homme cherche à prendre un raccourci pour que le responsable de «24h Chrono» soit le plus rapidement libéré. Il a expliqué : «nous pensons que même si la Cour avait la souveraineté de l’accorder , l’opposition du parquet pouvait être prorogée par un pourvoi en cassation sur la demande de mise en liberté, ce qui aurait pour conséquence de retarder le dossier d’appel et qu’on attend encore une année ou plus avec les lenteurs que nous connaissons en matière de procédure pour que la Cour de cassation se prononce».
Dans ces conditions, a indiqué, Me Demba Ciré Bathily, «il vaut mieux pour les intérêts de El Malick que les choses soient comme ça et qu’on aille en un jugement sur le fond de l’affaire pour avoir une décision définitive». Et de rassurer : «donc il n’y pas de motif à être pessimiste aussi bien sur son innocence que l’avenir du dossier»

I. L. FAYE avec RFM

Lundi 1 Décembre 2008 - 13:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter