Affaire Global Voice : Jacques Habib Sy demande à Me Wade «abusé» d’arrêter ce débat



Le Président de Aid Transparency, Jacques Habib Sy, ne veut pas entendre parler d’affaire Global Voice. Il se dit convaincu que le Président de la République a été, certainement, trompé. C’est pourquoi, il lui demande de nous faire l’économie de tout ce qui se passe actuellement. Car il y a, évidemment, beaucoup de corruption derrière tout cela. «Je crois que c’est un vrai problème. C’est quelque chose qui demanderait à ce que le président de la république donne l’ordre, immédiatement ici et maintenant, qu’on arrête un peu cette discussion là, qu’on souffle et qu’on reprenne les choses au départ», a suggéré Jacques Habib Sy pour qui, l’ARMP doit jouer son rôle. Selon lui, son rôle, c’est de bien voir que tout est fait dans les règles de l’art au point de vue de la justice sociale.

«Si on le fait, je pense qu’on va passer à des étapes moins tendues. Parce que la tension vient du fait qu’on voit parfaitement que le président de la république agit de façon un peu désordonné ; que souvent, il est abusé parce qu’il ne maîtrise pas les dossiers, et qu’il y a une petite minorité d’affairistes, autour de lui, qui ont tous pignon sur rue à partir de leur liaison avec M. Karim Wade, qui lui-même se positionne comme le futur candidat, éventuellement, le successeur du président de la république. Mais en successeur qu’on voudrait imposer au peuple », a-t-il soutenu.

Charles Thialice SENGHOR

Lundi 23 Août 2010 - 02:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter