Affaire Habré- Création des Chambres Africaines Extraordinaires : Mimi enfonce ABC



L'ancien ministre des affaires étrangères dans le premier gouvernement Macky Sall , Me Alioune Badara Cissé (ABC) a dégagé toutes responsabilités dans l'institution des Chambres Africaines Extraordinaires, opposant actuellement les avocats de Hissein Habré et l'ancien ministre de la Justice Mimi Touré. ABC, diplomate en chef, au moment de la signature des conventions dit avoir été bel et bien présent à Dakar mais nie « avoir pris part à aucune réunion au Sénégal ou à l'étranger ni signé ou paraphé un acte constitutif des Chambres Africaines Extraordinaires en dépit de sa présence à Dakar le jour de la signature de l'acte dont il s'agit ».

Des allégations diamétralement opposées à celles d'Aminata Touré sur l'Enquête. L'ancien garde des Sceaux avait pourtant déclaré reçu de pouvoirs de l'ancien ministre des affaires étrangères pour constituer le dit acte. Dans cet imbroglio dans lequel chacun dégage ses responsabilités, Mimi Touré a rendu public l'acte en question pour prouver sa bonne foi. Qui croire ?

Les CAE ont été instituées pour juger l'ancien président tchadien Hissein Habré réfugié à Dakar depuis le début des années 90. L'ex homme fort de N'Djaména est poursuivi pour génocide, crime contre l'humanité, crimes de guerre entre autres griefs.


Mercredi 27 Août 2014 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter