Affaire de faux billets: le fils de Thione Seck, Seydina Alioune sous le coup d’un mandat d’arrêt

Le fils du leader du Ram Dann Thione Seck, Seydina Alioune est sous le coup d’un mandat international. Selon le représentant du ministère public, le fils de Thione est poursuivi sur la base d’un procès verbal de la gendarmerie qui a mentionné le nom Seydina Alioune Seck. Une révélation faite par le représentant du parquet au cours de l’audience a tourné autour des faits de diffamation contre les journaux l’Observateur et Grand Place.



Affaire de faux billets: le fils de Thione Seck, Seydina Alioune sous le coup d’un mandat d’arrêt
Cette révélation dégage en touche les arguments des avocats du fils de Thione qui ont allégué que leur client n’est pas impliqué dans aucun cas de trafic de faux billets. Toujours est-il que le frère de Waly Seck s’est senti diffamé par les journaux  « L’Observateur » et « Grand Place ».

Et, hier au cours de l’audience, le représentant du parquet a fait une révélation qui a conforté les journalistes dans leurs écrits. Ainsi le parquetier a brandi au cours de l’audience un document prouvant que Seydina Alioune Seck fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Le parquetier a fait cette révélation après l’audition du journaliste Alassane Hann, correspondant de l’Observateur dans la banlieue. « Des gens ont nommément cité le fils de Thione Seck dans cette affaire. Ce n’est pas une information ramassée dans la rue mais elle provient d’une instruction faite par la gendarmerie, un corps en qui nous avons confiance », s’est défendu le journaliste, cité par le journal Enquête.
 
Une position confortée par le représentant du parquet qui a interpellé les avocats de la défense du fils de Thione Seck sur l’absence de leur client. «Notre client est absent du Sénégal depuis dix ans », a déclaré Me Abdourahmane So. Avant d’ajouter que «nous aurions aimé qu’il soit là présent». De son coté le parquetier est revenu à la charge pour révéler que, le parquet a ouvert une information judiciaire le 28 septembre passé pour contrefaçon de signes monétaires en cours légal au Sénégal et dans un pays étranger, c’est ainsi que le parquet a requis un mandat d’arrêt international contre Seydina Alioune Seck.

Des révélations qui ont mis Me So dans tous ses états. En effet l’avocat s’est dit gêné par la démarche du parquetier qu’il accuse d’avoir brandi un acte de procédure contre son client, en violation de la loi.

Toutefois, le parquet a requis l’application de la loi non sans réfuter les attaques de la défense selon lesquelles il a voulu tendre la perche aux journalistes en brandissant le mandat d’arrêt contre Seydina Alioune Seck, sur le procès en diffamation opposant le fils de Thione Seck et les journaux l’Observateur et Grand Place.

L’affaire est mise en délibéré pour le 17 avril prochain.
 

Khadim FALL

Vendredi 4 Mars 2016 - 10:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter