Affaire de la Jirama: des anciens responsables entendus par la justice

A Madagascar, plusieurs anciens responsables de la Jirama, compagnie nationale d'eau et électricité, sont soupçonnés de corruption. Sept personnes, dont l'ancien directeur général de la société, ont été entendues ce mardi 1er septembre par la justice. En juillet déjà, des auditions ont eu lieu à la suite d'enquêtes menées par le Bureau anti-corruption. Plusieurs affaires sont traitées, avec à chaque fois plusieurs millions d'euros en jeu. Des sommes importantes, alors que la société nationale est déficitaire depuis plusieurs années, et que les abonnés subissent des coupures de courant à répétition.



La Jirama, compagnie d'électricité et d'eau de Madagascar DR.
La Jirama, compagnie d'électricité et d'eau de Madagascar DR.

Conflit d'intérêts, détournement de deniers de publics, prise d'avantages injustifiés... La liste dressée par les enquêteurs est longue. Le Bureau anti-corruption a traité plusieurs dossiers qui concernent la Jirama, ils ont ensuite été remis aux magistrats anti-corruption.

Ce mardi, l'ancien directeur général et six autres responsables ont été entendus par le juge. L'affaire porte sur des contrats pour l'entretien de groupes électrogènes. Les contrats ont été attribués à une société qui appartient à un ancien membre du conseil d'administration. Plus de 3,5 milliards d'ariarys sont en jeu, soit près d'un million d'euros. Les personnes concernées sont en liberté, mais de nouvelles convocations sont déjà émises pour les semaines à venir.

Un grand audit sur les contrats et appels d'offres est annoncé depuis plusieurs mois, cet audit fait partie des revendications du personnel actuellement en grève, car aux problèmes financiers s'ajoute un conflit social au sein de la société. Les syndicats demandent le départ des actuels dirigeants. Ils annoncent un durcissement de la grève à partir de ce mercredi.

Les grévistes affirment que leur mouvement n'est pas à l'origine des coupures de courant. Celles-ci sont dues au délestage, du fait d'une production insuffisante. Mais les grévistes annoncent en revanche que de nombreuses agences de la Jirama seront fermées ce mercredi 2 septembre.


Rfi

Jeudi 3 Septembre 2015 - 09:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter