Affrontements entre populations et forces de l’ordre à Kébémer: 3 véhicules de la mairie saccagés

La ville de Kébémer a été le théâtre d'affrontements entre populations et forces de l’ordre. A l’origine, les habitant de cette localité, majoritairement des paysans, voulaient s’opposer à la délimitation des 1000 hectares de terre que la municipalité a octroyés à la Société «Senegindia». Trois (3) véhicules de la mairie on été saccagés.



La commune de Diokoul Diawerigne, dans le département de Kébémer a vécu une chaude matinée. Les habitant de cette localité, majoritairement des paysans, voulaient s’opposer à la délimitation des 1000 hectares de terre que la municipalité a octroyés à la Société «Senegindia». Les propriétaires de ces champs,  regroupés au sein d’un comité de «lutte pour la défense des paysans de Diockoul », jugeant cette délibération municipale illégale, ont décidé de s’en prendre aux agents de «Senegindia» qui  s’affairaient à poser des barbelés. 

Heureusement, les pandores de la brigade de Kébémer, renforcé par ceux de Louga se sont rendu sur les lieux. Les paysans, armés de pierres, ont commencé à caillasser les forces de l’ordre qui selon « L’Observateur » ont riposté, en larguant des grenades lacrymogènes.

Courroucées les populations ont traité le maire Sadibou Diack, de tous les noms d’oiseau. Passant devant la mairie, elles sont tombées sur trois (3) véhicules qu’elles ont saccagés.  


Mardi 20 Juin 2017 - 12:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter