PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Afrique du Sud: les réformes «radicales» de Jacob Zuma

Inaugurant son deuxième mandat de président de l'Afrique du Sud, Jacob Zuma a annoncé des réformes économiques et sociales « radicales » en faveur d'une majorité noire toujours largement à l'écart du progrès économique.



Deux enfants sud-africains sous les affiches électorales de la présidentielle, à Bekkersdal, township à l'est de Johannesburg, le 3 mai 2014. REUTERS/Mike Hutchings (SOUTH AFRICA
Deux enfants sud-africains sous les affiches électorales de la présidentielle, à Bekkersdal, township à l'est de Johannesburg, le 3 mai 2014. REUTERS/Mike Hutchings (SOUTH AFRICA

Jacob Zuma a annoncé une seconde phase de transformations économiques et sociales, dans un pays où les inégalités sont parmi les plus fortes du monde et où le chômage touche 25% de la population. La pauvreté a reculé depuis la fin de l'apartheid, mais la majorité noire juge les progrès trop lents.

Il faudrait à l'Afrique du Sud une croissance de 6 à 7% par an pour faire reculer le chômage. Or les prévisions revues à la baisse par la Banque centrale ne tablent que sur à peine plus de 2% cette année, en raison des troubles sociaux dans le secteur des mines.

On prête donc à Jacob Zuma la volonté d'une intervention plus forte de l'Etat dans l'économie afin de transférer davantage de terres aux populations pauvres, mais aussi de créer le plus possible d'emplois dans l'industrie. Mais l'Afrique du Sud, qui dépend beaucoup des flux de capitaux étrangers, pâtit d'une pénurie de main-d'oeuvre qualifiée et de la faiblesse de ses infrastructures de transport et d'énergie. Par ailleurs la population, qui s'impatiente, a déjà entendu à plusieurs reprises des promesses du même genre.

Source : Rfi.fr
 



Dimanche 25 Mai 2014 - 10:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter