Afrique du Sud: un scrutin sans anicroche

Plus de 25 millions d'électeurs sud-africains étaient appelés aux urnes mercredi pour renouveler le Parlement, qui devrait reconduire l'ANC, le parti au pouvoir depuis la fin de l'apartheid en 1994. Le scrutin s'est déroulé sans incident. Les résultats devraient être connus ce jeudi dans la matinée.



Dépouillement des bulletins de vote dans un bureau de Embo, à l'ouest de Durban, le 7 mai 2014. REUTERS/Rogan Ward
Dépouillement des bulletins de vote dans un bureau de Embo, à l'ouest de Durban, le 7 mai 2014. REUTERS/Rogan Ward

Le décompte des votes a commencé mercredi soir, dès la fermeture des bureaux de vote à 21 h. Aucun incident majeur ou violence n’a été signalé lors de ces élections. Il faut dire qu’un important dispositif policier avait été déployé, notamment dans des zones considérées sensibles. La veille de l’élection, des manifestants d’un township autour de Johannesburg avaient brulé une tente de la commission électorale devant servir de bureau de vote.

Vote sous haute sécurité

Pas d’incident signalé non plus dans la province du Kwazulu natal, habituellement en proie à des violences politiques liées à des rivalités entre l’ANC, le parti au pouvoir et son rival historique Inkatha Freedom Party. Là aussi, 17 000 policiers ont été déployés dans la province. La commission électorale et le chef de la police nationale avaient mis en garde les fauteurs de trouble. Si vous ne voulez pas voter, c’est votre droit, mais n’empêchez pas les autres.

Quelque 2 000 bureaux de vote ont ouvert avec un peu de retard, certains ont eu des pannes d’électricité dans la soirée, mais globalement le scrutin s’est bien passé. Les agents de la commission électorale ont toutefois dû rappeler à l’ordre quelques électeurs. Les selfies – ces photos que l’ont prend de soi même avec son téléphone portable - sont interdits dans les bureaux de vote.

Source : Rfi.fr
 



Jeudi 8 Mai 2014 - 11:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter