Ahmed Khalifa Niass s’auto-déclare khalife général de Léona-niassène et promet un contre-Gamou

L’invite du khalife général de Léona-niassène au président de la République pour qu’il renonce à sa candidature a fini par semer la collision au sein de la famille niassène de Léona. Très irrité contre la déclaration du fils du khalife Mohamed Niass qui soutient avoir été mandaté par son père, Ahmed Khalifa Niass a craché de terribles révélations sur l’actuel khalife qu’il a traité de tous les noms d’oiseau.



Ahmed Khalifa Niass s’auto-déclare khalife général de Léona-niassène et promet un contre-Gamou
L’appel à Wade au retrait a fini par mettre le feu entre les petits fils de Mame Abdoulaye Niass. En effet, suite aux déclarations de son fils, le khalife El Hadj Ibrahima Niass aurait confirmé qu’il ne « cautionnerait pas ces déclarations », à en croire Ahmed Khalifa Niass, en conférence de presse ce jeudi à Kaolack.
 
Le marabout politicien, proche du pouvoir qui dit ne plus pouvoir suivre le « jeu » du khalife s’est auto-déclaré khalife. « A partir de maintenant, je m’auto-déclare khalife général de Léona-niassène. C’est moi qui ai créé le «  Bourdou » (séances de prières précédant le Gamou). Il m’a défié et je lui ai ôté son manteau de khalife », a laissé entendre Ahmed Khalifa Niass.
 
« D’ailleurs notre grand père, Mame Abdoulaye Niass n’a jamais voulu qu’il soit khalife. Il l’a mentionné dans son testament. C’est écrit noir sur blanc », tonne-t-il avant de poursuivre « il savait qu’en devenant khalife, il en ferait une gestion désastreuse. Je tiens donc à dire à tous les talibés niassènes  que je vais clôturer demain le « Bourdou » ici même dans la maison de mon père, Mame El Hadj Ibrahima Niass ».
 
Ahmed Khalifa Niass dit avoir fait de leur maison sa propriété car « lui c’est un consensus qui lui avait donné le khalifat et ce consensus n’existe plus », tranche-t-il dans les colonnes du journal « L’observateur » avant de conclure « dès demain, je vais créer un contre-Gamou ».
 
 
 


Vendredi 3 Février 2012 - 12:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter