Ali Abdallah Saleh demande pardon et quitte le Yémen

Le président yéménite a quitté la capitale yéménite dimanche soir 22 janvier. Avant de s’envoler pour Oman, Ali Abdallah Saleh a délivré un message aux Yéménites demandant pardon pour les erreurs mises au cours de ses trente-trois ans au pouvoir. Il devrait ensuite faire escale en Ethiopie avant de rejoindre les Etats-Unis. Ce départ intervient au lendemain du vote par le Parlement yéménite d’une loi assurant une immunité totale à Ali Abdullah Saleh.



Ali Abdallah Saleh demande pardon et quitte le Yémen
Annoncé plusieurs fois au cours du dernier mois, le départ d’Ali Abdallah Saleh du Yémen n’est pas une surprise. Ce sont des hésitations de la part de Washington à accueillir le président yéménite sur son territoire qui ont retardé le voyage.

L’administration Obama craint notamment d’être critiquée pour recevoir un dirigeant accusé d’avoir provoqué la mort de centaine de manifestants opposés à son régime. Les responsables américains insistent donc sur le fait que Saleh est admis pour de réelles raisons médicales.

Le respect des termes de l’accord de Riyad pourraient également avoir encouragé la Maison Blanche a donné son feu vert à la venue du chef de l’Etat yéménite. Le week-end dernier le Parlement a entériné la loi sur l’immunité de Saleh. Dans la capitale yéménite, les points de contrôle militaires disparaissent progressivement des grandes artères.

Ali Abdallah Saleh fait ses au revoir mais pas ses adieux… Avant de prendre l’avion, il a précisé qu’il reviendra à Sanaa pour diriger le Congrès général du peuple, le parti au pouvoir.
Source: RFI


Dimanche 22 Janvier 2012 - 23:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter