Aliou Sow accuse Idrissa Seck de responsable de la situation précaire actuelle du Sénégal

Idrissa Seck a sa responsabilité dans la situation difficile que traverse le pays. C’est du moins l’avis de l’ancien ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, Aliou Sow qui s’est prononcé en marge du séminaire de formation organisé par la Coordination des Elèves et Etudiants Patriotes (CEEP) de l’ENDSS, samedi dernier.



Aliou Sow accuse Idrissa Seck  de responsable de la situation précaire actuelle du Sénégal
Après avoir déclaré que le Mouvement des Patriotes pour le Développement (MPD) /Ligguey  était en phase de muter en parti politique et presque annoncé sa rupture avec le Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Dr Aliou Sow qui murit l’ambition de se présenter comme candidat présidentiel un jour s’en est pris au régime actuel qui pense-t-il, ne peut pas changer la situation actuel du pays. Cependant, il ne manque pas d’accuser le président de Rewmi, Idrissa Seck d’être co-responsable de la situation actuelle du pays.
 
Sur le départ d’Idrissa Seck de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar, l’ancien ministre sous Wade répond : « je l’ai prédit il y a un an. Pour moi, c’est un épiphénomène, mais au moins cela participe à la clarification du jeu politique sénégalais, ne serait-ce qu’en abrégeant la durée du faux  jeu, d’une fausse amitié ou d’une amitié concurrentielle qui avait commencé à  faire trop de bruit ». Aliou Sow qui dit ne pas être surpris par le divorce entre Rewmi et la coalition de la mouvance présidentielle accuse : « que ce soit le  président Macky Sall, que ce soit Idrissa Seck, que ce soit les autres partis politiques qui sont dans la coalition Benno Bokk Yaakaar qui a fait perdre le régime libéral, ils sont tous co- responsables de l’état du pays aujourd’hui et  demain ».
 
En tant qu’ancien ministre de la décentralisation, Aliou Sow a expliqué que l’Acte 3  de la décentralisation  a plusieurs composantes  et s’il s’agit de communalisation intégrale, poursuit-il, Benno Book Yakaar ne devrait pas s’approprier l’initiative parce qu’il avait engagé le projet  bien avant de quitter le ministère. « Je pense que Macky devrait ouvrir des concertations nationales parce qu’il s’agit de redécouper le pays et que ce n’est pas une affaire de parti ou de clan », a-t-il fait savoir.

Chadine Salane Diouf (Stagiaire)

Lundi 16 Septembre 2013 - 13:02




1.Posté par diaraf sow MOUVEMENT IDY-BANLIEUE le 16/09/2013 18:34
Aliuo SOW , tu n'a rien à dire, votre mouvement n'existe que dans votre tete, revoie ton langage et dit du bien du Président Idy si tu ne veux pas que le peuple te méprise plus encore

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter