Allemagne: Victoire de l’Union Chrétienne Sociale (CSU) en Bavière

Une semaine avant les élections législatives, pour élire le nouveau ou l’ancienne chancelière, les électeurs bavarois ont été appelés aux urnes, en cette journée dominicale, pour renouveler le parlement régional ou «Landtag.»



Allemagne: Victoire de l’Union Chrétienne Sociale (CSU) en Bavière

La Bavière se caractérise par ses particularismes : un état libre, «Freistaat Bayern», plutôt conservateur, attaché aux valeurs traditionnelles qui constitue le poumon économique de l’Allemagne. Son taux de chômage est très faible, surtout dans le Sud où il n’est que de 8%.

La CSU, le parti au pouvoir a remporté le 15 septembre 2013 la majorité absolue des sièges du Parlement de la Bavière, avec 47,7% des voix. La CSU, branche bavaroise du parti de la chancelière, la CDU (Union des Chrétiens Démocrates), va donc gouverner sans son principal allié FDP (les Libéraux) qui n’ont obtenu que 3%. La clause des 5% s’applique à tout parti pour pouvoir siéger au sein du parlement. Les Libéraux sont donc éjectés du parlement bavarois et doivent craindre pour leur survie politique, si dimanche prochain, ils n’obtenaient pas les 5% requis.

Le parti socialiste qui est considéré comme la gauche allemande n’a pas atteint le score qu’il s’était fixé. Représenté par l’actuel maire de Munich (SPD), le parti de Willy Brandt n’a obtenu que 20% des suffrages, soit un peu plus que ce que prédisaient les sondages. Les Verts deviennent la quatrième force politique en Bavière, avec un scrutin de 8,6% au niveau régional, mais qui atteint les 15% à Erlangen, en Mittelfranken . Les « Electeurs Libres».
 

« Freie Wähler » est un nouveau parti. Il regroupe des citoyens sans appartenance politique précise. Il se classe au troisième rang du scrutin avec 9% de voix.

Le vote de la Bavière est un test-clé pour les élections législatives du 22 septembre 2013. En effet, la chancelière, Dr. Angela Merkel brigue un troisième mandat. Tout laisse supposer que le prochain gouvernement sera un gouvernement de grande coalition qui pourrait inclure des partis comme les « Verts » et les «Electeurs Libres». Si ce dernier venait à passer la barre des 5% requis au niveau du Parlement Fédéral ou Bundestag.


De gauche à droite Dr. Karamba Diaby ( SPD Halle), Charles Huber ( CDU - Darmstadt), Dr. Pierrette Herzberger-Fofana ( Grüne Liste Erlangen),Bundespräsident Gauck, Elomba Bolayela ( SPD Bremen), Jacqueline Sande ( Bündnis 90/Die Grünen Berlin), Dr. Sylvie Nantcha ( CDU Freiburg, n’apparait pas sur la photo) -- ©PHF

Pour la première fois, des candidats d’origine africaine briguent un mandat électoral et ont de fortes chances d’être élus. Ce sont le Dr. Karamba Diaby (SPD) candidat à Halle et Charles Huber (CDU), candidat à Darmstadt. Tous deux d’ascendance sénégalaise pourraient faire leur entrée au Parlement ou Bundestag. La communauté africaine d’Allemagne et ses amis leur souhaite de tout cœur bonne chance.


Dr. Pierrette Herzberger-FOFANA Collaboratrice Extérieure (

Jeudi 19 Septembre 2013 - 13:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter