Amadou BA: « Je ne peux pas garantir que Sénégal Airlines ne fera pas faillite…».



La tempête n’a pas fini de souffler sur la Compagnie aérienne sénégalaise. Elle n’est toujours pas loin de faire faillite du fait de la mauvaise gestion dont elle fait l’objet. Le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou BA qui reconnait cette situation assure que l’Etat est en train de faire l’impossible pour redresser la boite. « Nous avons renforcé notre capital dans la société, aujourd’hui l’Etat est actionnaire à 51%. Nous sommes en train de chercher un partenaire stratégique pour pouvoir lui rétrocéder cette partie. Nous n’avons pas pu donner une lettre de garantie à Sénégal Airlines parce qu'on ne peut pas le faire. Ce que nous pouvons faire par contre, c’est d’aider Sénégal Airlines à lever des fonds sur la place publique en la mettant avec des structures de l’Etat comme la caisse de dépôt et de consignation ou en facilitant l’accès de Sénégal Airlines au secteur bancaire…», a déclaré le ministre. 

« Aujourd’hui, il y a des projets assez avancés pour la viabilité de Sénégal Airlines » a par ailleurs soutenu le ministre qui ne peut néanmoins pas garantir avec certitude que la compagnie ne fera pas le dépôt du bilan. « Je ne peux pas garantir que Sénégal Airlines ne va pas faire faillite mais il doit être mieux gérée », sur les ondes de la Rfm. 


A la suite de la déclaration du ministre de Tutelle à l’Assemblée nationale tenue le 30 Novembre 2013, les employés de la compagnie aérienne Sénégal Airlines, par la voix de son comité d’entreprise n'avait pas manqué de dresser ce terrible bilan. "La compagnie nationale, Sénégal Airlines est au bord du gouffre. Un crash financier serait même envisageable dans les prochains jours si rien n’est fait pour faire décoller les affaires" selon les travailleurs lors d’un point de presse tenue  le 9 décembre dernier dans le hangar de l’aéroport où ils révèlent "un parfum de cessation totale d’activités se projette comme le cas de la sénégalo-marocaine Air Sénégal".

Interpellé sur la situation, le ministre du Tourisme et des Transports aériens accusait le président sortant Wade qui est selon lui, "le seul responsable dans la situation de mise à la compagnie Sénégal Airlines. "Le régime actuel a hérité une situation catastrophique d’une société créée à la va vite. Ce qui se passe à Sénégal Airlines, c'est l'exemple type de la catastrophe laissée par Wade. Voilà une société qui a été créée à la va vite sans étude avec des actionnaires qu'on a presque obligé d'être actionnaires à l'époque et qui n'arrivent pas à libérer le capitale. Une flotte surdimensionnée. Vous savez que les avions volent à peu près à 60 % de taux de remplissage. Ce serait étonnant qu'on ne soit pas arrivé à cette situation" rageait Omar Gueye qui tout en saluant la compétence dans toutes les agences de Sénégal Airlines, promettait par ailleurs l’engagement du gouvernement pour sauver la compagnie ». 

"Maintenant nous sommes en train de travailler sur instruction du président de la République autour de madame le premier ministre, du ministre de l'Economie et des Finances et moi-même en charge de cette activité pour trouver une solution à ce problème là", disait-il.


Mardi 24 Décembre 2013 - 14:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter