Amath Dansokho parle d'un "pays en danger" Toute APR lui tombe dessus

L’Alliance pour la république ne s’est pas fait attendre pour porter la réplique au président d’honneur du Parti de l’indépendance et du travail (Pit). En effet, Amath Dansokho, par ailleurs ministre d’Etat auprès du président de la République fait l’objet d’un tir groupé de la part des membres du parti présidentiel, après la sortie pendant laquelle il a clamé que le Sénégal était «en danger».



Amath Dansokho parle d'un "pays en danger" Toute APR lui tombe dessus
Le ministre d’Etat Amath Dansokho a soulevé un tollé dans les rangs de l’Alliance pour la république avec sa sortie dans les colonnes de l’Observateur. Sortie dans laquelle il affirmait que le Sénégal avait pris le mauvais chemin. «Les propos qu’il tient en Conseil des ministres sont totalement différents de ce qu’il vient de dire dans l’Interview qu’il a accordée à l’Observateur». Cette déclaration est de Me Oumar Youm, le Porte-parole du gouvernement, qui s’étonnait de la déclaration du président d’honneur du Parti de l’indépendance et du travail.
Oumar Youm, par ailleurs ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l'Aménagement du territoire fustige la démarche d’Amath Dansokho, car, affirme-t-il, «à chaque Conseil des ministres, il s’assoie à côté du Premier ministre, donc à une chaise du président de la République. Il dit tout le temps ce qu’il a à dire dans ces séances et lui-même déclare dans l’interview que le président est un homme qui écoute».
Son camarade de parti, Yakham Mbaye, est d’avis que M. Dansokho est «coutumier des faits. Avant-hier, c’était le Ps, hier, le Pds et maintenant c’est nous». Et le secrétaire d’Etat à la communication de marteler : «Il est l’un des plus réguliers intervenants en Conseil des ministres et je puis dire qu’il est fréquemment en dehors du Conseil des ministres avec le chef de l’Etat dans son cabinet en tête-à-tête. Donc si le pays est en danger, peut-être que le ministre d’Etat Amath Dansokho a des solutions pour le sauver, mais en quelle occasion il les a proposées ? Pas en tout cas en Conseil des ministres et je doute fort que ce soit en tête-à-tête avec le président».

Ousmane Demba Kane

Lundi 8 Juin 2015 - 08:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter