Aminata Touré sur le développement de l'agrobusiness : « L’Etat privilégie une démarche foncière consensuelle »



Le pari sur l’agriculture, selon le Premier ministre, ne peut être gagné sans une stratégie articulée autour de la maîtrise de l’eau, de l’accroissement de la productivité des terres et de la structuration des filières agricoles. Selon Aminata Touré, qui présidait à Dakar, un conseil interministériel sur la validation de la démarche foncière dans le cadre du  Projet pour le développement inclusif et durable de l’agrobusiness au Sénégal (Pdidas), le succès d’une telle stratégie nécessite une prise en charge correcte de deux facteurs essentiels : l’investissement et le foncier.
Il s’agira, a soutenu le chef du gouvernement, de mobiliser des ressources financières substantielles et d’engager une réforme foncière à la fois juste pour les petits producteurs et favorable à l’investissement privé. Le gouvernement a proposé une démarche foncière élaborée de manière consensuelle avec tous les acteurs, pour une gestion sécurisée du foncier dans les zones du Projet pour le développement inclusif et durable de l’agrobusiness au Sénégal (Pdidas). D’où l’importance de la Commission foncière selon nos confrères du Soleil.

 


Dimanche 26 Janvier 2014 - 11:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter