Antarctique : l'évacuation des passagers du navire russe a débuté

Plusieurs fois retardée en raison d’intempéries, l’évacuation des passagers du navire russe bloqué dans les glaces de l’Antarctique depuis plus d’une semaine a débuté, jeudi, avec l’arrivée sur place d’un hélicoptère chinois.



Antarctique : l'évacuation des passagers du navire russe a débuté

Après plusieurs tentatives  avortées ces derniers jours, l’évacuation des passagers de l’Akademik Chokalskiy, un navire russe prisonnier des glaces en Antarctique, a débuté jeudi grâce à l’arrivée sur les lieux d’un hélicoptère chinois.

Plusieurs tentatives de sauvetage avaient échoué en raison des conditions climatiques difficiles. Le bateau russe est prisonnier des glaces depuis le 24 décembre.

"L'hélicoptère chinois est arrivé au Chokalskiy. Nous partons, c'est du 100 %. Un très grand merci à tous", a annoncé sur Twitter le chef de l’expédition Chris Turney.

L'opération devrait durer 5 heures

Son tweet est accompagné d’une séquence vidéo qui montre un hélicoptère rouge se poser a proximité du bateau. Celui-ci doit effectuer cinq rotations au total, à raison de 12 personnes par rotation et de 45 minutes par aller-retour. L'Amsa estime que l'opération devrait prendre cinq heures.

Une fois sur le navire chinois, les passagers devraient être conduits à bord d'une vedette jusqu'à l'Aurora Australis, si les glaces n'empêchent pas sa mise à l'eau. Des rotations supplémentaires seront nécessaires pour emporter matériel et bagages. L'équipage du MV Akademik Chokalskiï restera à bord en attendant la libération du navire. Ils bénéficient de confortables réserves de vivres.

L’Akademik Chokalskiy, parti de Nouvelle-Zélande le 28 novembre 2013, compte 74 personnes à son bord, parmi lesquels une cinquantaine de scientifiques et de touristes australiens, britanniques et néo-zélandais, ainsi que 22 membres d'équipage russes. Tous étaient partis reproduire l'expédition historique menée dans l'Antarctique il y a un siècle (1911-1914) par l'explorateur australien Sir Douglas Mawson.


France24

Jeudi 2 Janvier 2014 - 09:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter