Après Karim, la CREI traque les Directeurs de banques




 
La traque des biens dits mal acquis ne réduit pas sa cadence. Karim envoyé devant la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) pour répondre des chefs d’accusation d’enrichissement illicite de pas moins de 340 milliards pas plus tard qu’hier, place aux directeurs de banque de la place. En effet, les banques sont dans la tourmentes car les directeurs qui dirigent ses institutions ont tous ou presque reçu des convocations. Le défilé a même commencé. Il s’agit pour les autorités de connaître la situation des opérations financières. Ce, de tous les anciens ministres sous Wade.
 
Du coup, c’est le secret bancaire qui risque d’être levé. Ce dernier toujours sauvegardé par ses directeurs de banques qui devront entre autres répondre à ce genre de question : Avec qui ont-ils effectués des transactions, quels sont les avoirs des uns et des autres ? La responsable du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), Aïda Ndiongue placée sous mandat de dépôt après la découverte de bijoux, sommes d’argent, le tout estimé à plus 47, 675 milliards dans ses coffres logés à la CBAO-Attajari, en a été la première victime. A qui le tour ? 


Jeudi 17 Avril 2014 - 11:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter