Après le loyer, la demeure !



Après le loyer, la demeure !

La cadence s'accélère, après tout, au sujet de l'habitat social. Tel un manguier, l'option donne ses premiers fruits qui tombent sur la tête de ceux qui, obligés par la canicule provoquée par la crise, cherchent à se couvrir d'une ombre rendue rare par le changement climatique de régime politique.

Poursuivre l'action est plus qu'une nécessité politique, une priorité voire une urgence. Poursuivre l'action se veut plutôt une oeuvre citoyenne. Car, de la même façon que le bois dans l'eau ne sera jamais crocodile, le locataire ne sera jamais, non plus, le propriétaire d'une demeure. A moins que...


Sous cet angle, loin de vouloir jeter du sable dans l'engrenage de l'Etat qui a pris la décision de rationaliser le coût du loyer, je voudrais inviter les pouvoirs publics à forcer le destin des populations en mettant à leur disposition des logements sociaux, à l'image de Chavez au Venezuela.


A la question de savoir "y'aurait-il mieux à faire que de baisser le coût du loyer au Sénégal, à travers la promulgation annoncée d'un décret présidentiel ?", un Expert du bâtiment a répondu par l'affirmative.

Aussi, soutient-il :"avec 100 milliards, il est tout à fait possible d'avoir 20 mille demeures sociales et de provoquer une ville moderne de 200 mille habitants sur une surface de 1000 hectares, soit 45 fois moins que la superficie du "si béni Khelcom". Et ce ne sont pas les espaces qui manquent dans le pays".


De ce fait, l'Etat ne doit pas s'arrêter seulement à freiner la spéculation autour du loyer. Mais, l'Etat se doit surtout de regarder au-delà, en réalisant ce que Chavez a laissé à ses compatriotes, quelque part en Amérique latine, dans la grande pauvreté d'hier, aujourd'hui transformée en demeures sociales de référence.


Un telle entreprise serait plus pertinente et mieux appréciée, par les populations, que l'octroi de bourses familiales qui ne sont pas, du reste, une mauvaise pratique dans ce Sénégal où tout est priorité et urgence !

--------
Issa Thioro Gueye, 
Rufisque.


Issa Thioro Gueye

Dimanche 5 Janvier 2014 - 21:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter