Arcelor Mittal et Petro-Tim: Y'en a marre parle de "nébuleuse" et menace



Le mouvement de contestation attaque. Par la voix de son coordonnateur, Fadel Barro, Y’en a marre ne rate en effet pas le régime Sall en place sur les fumeux dossiers Arcelor Mittal et Petro-Tim. « Il y a eu changement à la tête de l’Etat mais il n’y a pas eu rupture. Le monstre qu’on a combattu à travers la personne d’Abdoulaye Wade, c’était une République où on voit trop la famille, le père, le fils. Aujourd’hui, c’est le grand-frère, le petit-frère, la famille de manière générale. C’est décevant dans cette gestion de l’Alternance, l’accaparement du bien public par la famille.


Le fait de voir la famille se positionner comme ça, d’utiliser le bien public pour s’enrichir au niveau du privé. C’est ce que nous avons combattu sous Wade. Cela ne peut pas continuer. Le président Macky Sall est le premier responsable, tout son gouvernement et tous les gens qui gravitent autour ont intérêt à élucider cette affaire de Pétro-Tim, Arcelor Mittal », Y’en a marre ne peut pas comprendre que « dans cette transaction, l’Etat du Sénégal perd ».


Ce qui est sûr, enfonce Fadel Barro, « c’est que depuis un temps, on additionne les manquements, les écarts, les faiblesses, les failles du gouvernement en place… ». Y’en a marre était en conclave à Guédiawaye dans le cadre du projet « Dox ak sa gokh ». Autrement dit une série télévisée qui promeut la citoyenneté et la gouvernance participative. 


Ça promet. 


Vendredi 19 Décembre 2014 - 19:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter