Ardoise fiscale : Les Ics et la Cncas au pinacle

Les agences, sociétés nationales et établissements publics ou parapublics traînent une ardoise de 18,5 milliards de F CFA auprès des Impôts. Les deux plus gros créanciers se trouvent être les Industries chimiques du Sénégal (Ics) et la Caisse nationale du Crédit agricole du Sénégal (Cncas).



Les Industries chimiques du Sénégal (Ics) trainent la plus lourde ardoise fiscale. En effet, selon la situation fiscale annexée au document d’orientation budgétaire, Libération révèle que l’entreprise dirigée par Alassane Diallo doit 9,7 milliards de F CFA aux Impôts. Elle est suivie par la Caisse nationale du crédit agricole du Sénégalais (Cncas) qui traîne comme un boulet une créance fiscale de 8,9 milliards de F CFA. 

Quant à la Loterie nationale Sénégalaise (Lonase), elle affiche une ardoise de 6,6 milliards F Cfa au compteur, là où le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) est assis sur 4,6 milliards de F CFA des Impôts. Le même montant constitue l’ardoise de l’Entente Cadak-Car.
La Sénégalaise Des Eaux (SDE) pour sa part doit 4,9 milliards de F CFA aux Impôts, La Poste 1 milliard de F CFA, le Cices 2 milliards de F CFA, l’Hôpital Principal 1,9 milliard de F Cfa, le Cices 2,04 milliards F Cfa, l’Onas 1,2 milliard F Cfa, Le Soleil 801 millions de F CFA etc.

Selon « L'Observateur», l’Assemblée nationale n’est pas en reste, puisqu’elle reste devoir 2,6 milliards de F CFA, là où le Conseil économique social et environnemental (Cese) traîne une «petite» dette de 15 millions de F CFA, la Délégation générale à la Francophonie 3,4 millions de F CFA.



Samedi 4 Juillet 2015 - 10:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter