Argentine : Messi, encore raté !

Pour la troisième fois en autant de finales disputées avec l'Argentine, Lionel Messi est reparti la tête basse. La star du FC Barcelone n'arrivera sans doute jamais à se créer un palmarès international digne de son immense talent.



Argentine : Messi, encore raté !
Lionel Messi est probablement le meilleur joueur de football que la terre ait porté. A minima, le style de jeu flamboyant, l'efficacité exceptionnelle et le palmarès en club sidérant de l'attaquant du FC Barcelone le rangent parmi les légendes de son sport. Mais l'Argentin ne sera malheureusement sans doute jamais un champion, dans le sens littéral du terme, de la trempe de certains de ses prédécesseurs.

 
Dans une discipline où l'on se plait à comparer les vitrines de trophées, celle de "La Pulga" avec sa sélection ne pourra, sauf miracle, être aussi remplie que celle de Pelé, Diego Maradona ou Zinédine Zidane. Samedi soir, Messi a connu son troisième échec en finale d'une compétition internationale avec l'Albiceleste, au terme d'une séance de tirs au but déchirante face au Chili. Sans un succès aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008 avec une majorité de joueurs de moins de 23 ans, son CV serait désespérément vide à ce niveau. Difficile toutefois de blâmer le quadruple Ballon d'Or au moment d'analyser les défaites à répétition de son équipe dans les grands rendez-vous.
 

Jamais flamboyant en finale


L’année dernière au Brésil, le numéro 10 a été sacré meilleur joueur du Mondial en dépit du revers face à l'Allemagne. Dans cette Copa America 2015, il n'a certes pas toujours été époustouflant, mais l'Argentine ne serait pas allée aussi loin sans ses coups de patte et sa vision du jeu. Dans la même compétition en 2007, il avait là aussi brillé jusqu'à la claque reçue face à la Seleçao en finale (3-0). Une constante toutefois: cette incapacité à faire la différence dans ces mêmes finales. A chaque fois, Messi parvient à faire le minimum attendu d'un extraterrestre comme lui, réussir son tir au but face à Claudio Bravo samedi par exemple, mais pas à sortir ce genre de matches venus d'ailleurs qu'il est capable d'enchaîner avec Barcelone.
 
Ses partenaires sont-ils trop faibles ? Se met-il trop de pression ? A 28 ans, Lionel Messi a encore le temps de faire vibrer le peuple argentin pour de bon. Mais les années commencent à passer et les prochains tournois dans lequel il sera engagé, la Copa America en 2016 aux Etats Unis et la Coupe du monde 2018 en Russie, seront déjà l'une de ses dernières opportunités, lui qui aura 31 ans à la prochaine coupe du monde et un nombre de matches terrifiant dans les jambes depuis le début de sa carrière. Que ses fans se rassurent, on peut parfaitement être un monstre sacré sans avoir gagner le moindre titre national majeur. Johan Cruyff en est la preuve...

 


Dimanche 5 Juillet 2015 - 09:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter