Arraisonnement « Oleg Naydenov »-La tension entre la Russie et le Sénégal va crescendo: Moscou affûte ses armes pour une bataille juridique




Nous avions vite fait d'annoncer la fin de la tension entre le Sénégal et la Russie. Loin de l’épilogue, l’axe Dakar-Moscou toujours tendu. Le pouvoir en place campe sur sa décision et réclame des dommages et intérêts de pas moins d’1.500.000.000 F CFA. En effet, plus intransigeant que jamais, le ministre de la Pêche, Ali Haïdar explique que le Sénégal a proposé une négociation globale en infligeant une amende d’un (1) milliard de F CFA. Ce, pour compenser les pertes du pays dans l’affaire. En plus d’une autre amende cette fois-ci de 500 millions de F CFA à un autre bateau russe, le « Kapitan Bogomolov » accusé de pêche illégale dans les eaux sénégalaises mais qui serait en fuite.


Du côté de l’administration de Vladimir Poutine, ça s’empire. On affûte ses armes pour la bataille juridique à travers des plaintes contre l’Etat du Sénégal. Les plaintes porteraient sur la procédure de l’arraisonnement de l’ « Oleg Naydenov » autrement dit le recours aux armes par la marine sénégalaise en plus du refus des soins médicaux à l’équipage et les dommages financiers. Selon les russes, « un jour d’inactivité d’un tel bateau coûte environ 15 millions de F CFA soit un (1) million de roubles ou un peu plus de 22.000 euros.
Ce que dément le ministre Ali Haïdar qui se veut ferme dans les colonnes du journal « l’as ».

« Les marins russes ne sont ni séquestrés ni emprisonnés. Ils sont à bord du bateau mais ils sont libres de rentrer chez eux. Et ils sont en bonne santé. Deux (2) médecins leur ont rendu visite », assène-t-il.


Lundi 20 Janvier 2014 - 12:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter