Arrestation d'un Américain radicalisé qui projetait de tuer «des dizaines de personnes»

Samy Mohamed Hamzeh voulait s'attaquer à un temple maçonnique...



Arrestation d'un Américain radicalisé qui projetait de tuer «des dizaines de personnes»
Alors que les Etats-Unis redoutent les attaques de loups solitaires radicalisés, le pire a été évité à Milwaukee. Un Américain accusé d’avoir comploté en vue d’attaquer un temple maçonnique et d'« anéantir » toute personne se trouvant à l’intérieur a été arrêté, a annoncé mardi la Justice américaine.
Samy Mohamed Hamzeh, âgé de 23 ans, a été arrêté lundi après avoir acheté deux armes automatiques et des silencieux auprès d’agents sous couverture. Il faisait l’objet d’une enquête de la police fédérale américaine depuis septembre dernier après une alerte lancée par un informateur du FBI.

Projet d’attaque en Israël
Initialement, il comptait attaquer des soldats israéliens en Cisjordanie occupée. L’homme, qui vit à Milwaukee dans le Wisconsin « a abandonné ces plans pour des raisons familiales, financières et logistiques », avant de « recentrer ses plans sur une attaque aux Etats-Unis », détaillent des documents judiciaires.
« Samy Mohamed Hamzeh a échafaudé un plan détaillé pour commettre une fusillade de masse visant à tuer des dizaines de personnes. Il a également expliqué vouloir que cette fusillade de masse soit ''connue à travers le monde'' et ''déclencher des affrontements plus larges'' », a résumé le procureur Gregory Haanstad, dans un communiqué. Il est « difficile de calculer les blessures et les vies perdues qui ont été évitées grâce à des citoyens impliqués qui sont venus nous voir et grâce aux efforts du FBI et du Joint terrorism task force », a-t-il ajouté.
 
Entraînement dans un centre de tir
Deux informateurs, qui travaillaient avec la police fédérale, ont enregistré sa planification. Ils se sont rendus avec le jeune homme dans un centre de tir le 19 janvier et ont effectué une visite guidée du temple maçonnique. Hamzeh a expliqué vouloir tuer au moins 30 personnes pour « terrifier le monde ». « Je vous le dis, si ça marche, ce sera connu à travers le monde », aurait-il dit dans une conversation traduite de l’arabe, ajoutant que les « moudjahidines vont en parler et vont être fiers de nous ».

20minutes.fr

Mercredi 27 Janvier 2016 - 11:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter