Arrestation de deux journalistes à Kaolack : le CDPJ s’indigne et exige leur libération

Pape Samba Sène correspondant du quotidien «L’As» à Kaolack et Abdou Dia de la RFM Kaffrine ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt ce vendredi. Cette arrestation fait suite à une plainte du gouverneur de Kaffrine, Fabacry Bodian. Le Comité pour la Défense et la Protection des Journalistes (CDPJ) a dénoncé cette incarcération à la suite d’une simple plainte du gouverneur de Kaffrine. Le communiqué du CDPJ de relever que «ces deux confrères, correspondants des organes précités, ont relayé en son temps une information relative à une affaire de détournement de semences».



Arrestation de deux journalistes à Kaolack : le CDPJ s’indigne et exige leur libération
Pape Samba Sène et Abdou Dia n’ont pas, selon le porte-parole du CDPJ par ailleurs secrétaire général adjoint du SYNPICS, Ibrahima Khaliloulah Ndiaye, manqué de réflexe professionnel dans un souci d’équilibre de l’information, de donner la parole au gouverneur Fabakary Bodian pour qu’il se défende contre les accusations dont il faisait l’objet, et par-delà, l’institution qu’il représente. «C’était sans compter sur ce «crime de lèse majesté» considéré comme tel par le nouveau gouverneur qui a tenu coûte que coûte à «museler» nos confrères», a-t-il dénoncé.

Le Cdpj a, à cette effet, regretté «les lourdes pressions du gouverneur pour une mutation à Matam de Abdou Dia, qui est, par ailleurs, enseignant. Ce qui conforte l’idée que M. Bodian semble très gêné par le travail des journalistes dans sa circonscription».

Le Cdpj a exigé du Ministère de l’Education de surseoir à la décision d’affectation de M. Abdou Dia.

Le Cdpj souligne à l’intention du gouverneur Bodian et à l’opinion publique qu’il sera toujours prêt dans le combat pour la défense et la protection des journalistes contre l’arbitraire. Par ailleurs, il appelle ses membres à plus de professionnalisme pour satisfaire le droit à l’information du public.

Jean Louis Djiba

Samedi 19 Septembre 2009 - 11:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter