Assassinat de Me Babacar Séye : une convocation de journalistes avortée

L’assassinat de Me Babacar Séye continue de faire des émois. Pour avoir parlé de cette affaire, des journalistes et le leader du Jel Jël devaient répondre ce mardi 16 décembre à la convocation de la DIC (Division des Investigations Criminelles). Les journalistes ont diffusé les propos de Talla Sylla disant que Me Abdoulaye Wade est impliqué dans l’assassinat de Me Babacar Séye.



Assassinat de Me Babacar Séye : une convocation de journalistes avortée
Des propos de Talla Sylla ont failli troubler la quiétude de journalistes
Les journalistes Mamadou Mbodj, Mamadou Thierno Talla directeur de publication de l’As, Jacques Ngor Sarr, Yakham Mbaye directeur de publication du Populaire, Mamadou Biaye et Pape Ibrahima Diop directeur de publication du Quotidien ont eu la surprise de recevoir la visite de la Dic ce lundi 15 décembre. Ils devaient s’expliquer sur les propos de Talla Sylla qu’ils ont relayés dans leurs quotidiens respectifs.

Leurs convocations ont été annulées quelques heures après par le Ministre de la Justice. Me Madické Niang mis au parfum « a demandé au procureur de la République Ousmane Diagne de freiner la machine policière déjà en branle » selon le quotidien l’As. Quand à Talla Sylla il s’est bien rendu à la DIC ce matin comme cela a été préalablement prévu. Le leader du Jef Jël considère qu’il ne doit pas être informé de l’annulation de la convocation par voie de presse. Malheureusement ou heureusement, il n’y a pas eu d’audition.

Le ministre de la justice a annulé les convocations grâce à l’intervention de chefs religieux qui, par ailleurs, se sont engagés à demander à Talla Sylla « de surveiller son langage ». Dans ce même registre « le conseiller spécial du président de la République, Hassan Bâ est personnellement intervenu auprès du ministre pour apaiser la tension » poursuivent nos confrères.

Dans le populaire on nous apprend que c’est le président de la République en personne qui a intervenu depuis la France pour l’annulation des convocations. Selon le populaire « le chef de l’Etat a donné des instructions au Ministre de l’Intérieur, Cheikh Tidiane Sy pour qu’il fasse tout arrêter ».


Awa DIEDHIOU

Mardi 16 Décembre 2008 - 11:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter